Nos actus
 

Goal of the dead, du foot à vous sortir les tripes !

 
Intérêt
 
 
 
 
 
5/5


Note des lecteurs
Pas encore noté

 


Posté le 4 mars 2014 par

 
Dans le détail
 
 

Quand des amateurs d’horreur et de foot se mettent en tête de mélanger les deux, cela donne Goal of the dead, un double programme joyeusement barré que l’on peut découvrir en exclu dans une salle parisienne avant une tournée en France !

V

ous aimez le foot ? Classique. Vous aimez les zombies ? Vous êtes pas seuls. Mais n’avez-vous jamais eu la chance de pouvoir célébrer vos deux passions en même temps ? Hein ? Et non. Il fallait y penser. C’est l’idée complètement cinglée, et forcément éclatante de ce double programme autoproduit avec la participation des internautes. Le projet a pris la forme d’un match de genre en deux mi-temps, narrant en fine tranche les déboires de l’Olympique de Paris venu disputer un match amical dans un bled appelé Capelongue. Un match en nocturne dans une sale ambiance qui va vite être perturbé par une vilaine infection gagnant le public et transformant les habitants du coin en bouffeur de sushis humains…

Réalisé par Benjamin Rocher (La Horde) pour la première mi-temps et Thierry Poiraud (Atomik Circus) pour la seconde, Goal of the dead a profité d’une solide préparation, de 8 semaines de tournage et de deux mois de postproduction pour les effets spéciaux. Deux films d’1h10 pour un programme complet de 2h40, entracte inclus. Car le principe de ce double programme fleurant bon l’hémoglobine et l’esprit Grindhouse est bien sûr de réunir les fans pour un événement que l’on ne verra pas dans toutes les salles. Avant une tournée prévue pour avril, quatre projections auront lieu à Paris en présence de toute l’équipe, au cinéma Les 3 Luxembourg à 20h30, les jeudis 27 février, 6 mars, 13 mars et 20 mars. Autant dire qu’il n’y en aura pas pour tout le monde. Si l’on considère le bon esprit de l’appétissante bande-annonce, Goal of the Dead devrait donner un tout autre sens à l’expression marquer de la tête…


watchingmachine

 
watchingmachine
Petit animal fouineur et curieux : ce margouillat nous scrute et donne un avis toujours aussi péremptoire que subjectif. Bref, un journaliste... un vrai.