Nos actus
 

La Marche du Crabe, Tome 1,2,3

 
La marche du crabe
La marche du crabe
La marche du crabe

 
Fiche Technique
 

Auteur: Arthur de Pins
 
Dessinateur: Arthur de Pins
 
Tome: 1,2 & 3
 
Année: 2012
 
Genre:
 
Editeur:
 
Scénario
8.5


 
Dessin
7.0


 
Emotion
9.0


 
Notre note
8.2
8.2/10


Note des lecteurs
14 lecteurs ont voté

 

On a aimé


C'est fou ce que l'on peut faire passer comme idées sociologiques et politiques avec une poignée de crabes

Peux mieux faire


Le design très pub ne plaira pas à tous.


0
Posté le 6 février 2013 par

 
Chronique
 
 

Arthur de Pins clôt sa trilogie carapacée avec moins d’imagination que dans les deux premiers tomes. La Marche du Crabe n’en reste pas moins une oeuvre remarquable nous renvoyant à notre triste humanité.

Le Cancer Simplicimus Vulgaris est un gant jeté au visage de Darwin. Ce pauvre petit crabe carré situé dans l’estuaire de la Gironde est destiné à marcher toute sa vie en ligne droite, peu importe les obstacles qu’il rencontre sur son chemin. L’origine des espèces et leurs évolutions lui passent, à vrai dire, bien au dessus de la carapace tant il a fait son deuil de l’éventuel risque de ne pas marcher comme ses ancêtres. Puis un jour, trois d’entre eux – Soleil, Bateau et Guitare – vont faire valoir leur droit au libre arbitre en se permettant l’outrecuidance de… tourner. Deux clans apparaissent ; les rigides satisfaits de leur marche rectiligne et les tourneurs, prompts à prendre leur destin en main.

Il ne faut pas plus d’une poignée de crabes et d’un observateur un tant soit peu intelligent (donc moi en tant que lecteur et vous si vous lisez cet article et sautez ensuite sur l’œuvre d’Arthur de Pins) pour mettre en perspective la lutte des classes, la peur du progrès et le mythe platonicien de la caverne. Il est presque impossible de lire cet ouvrage d’une traite sans se surprendre à jouer les politiciens de comptoir, à théoriser sur Marx et à Zola, fustiger les réactionnaires que l’ordre des choses rassure ou les idéologues oubliant que l’intérêt commun inclus la volonté de chacun à s’y plier.

Le dessin troquant le crayon et la couleur contre le mulot, les aplats et la bichromie donnent un cachet particulier à la BD. Ce scénario avait d’abord vu le jour sous forme d’un court métrage, on a ici l’impression d’en recueillir les captures d’écrans. Certains resteront ainsi hermétiques à la direction artistique, il a suffi d’une dizaine de pages pour nous y habituer et rester accroché à cette fable sur la bêtise humaine. Une sorte de La Fontaine perdu dans La Ferme des Animaux de George Orwell.

Informations supplémentaires & l’avis réactionnaire du Margouillat

La marche du crabeL’avis du Margouillat : Bien sûr, la mise en abîme politique et sociologique aurait davantage portée si l’auteur avait utilisé un animal plus noble, un Gecko par exemple, ou – soyons humbles – toute autre forme de lézard. La Marche du Crabe devrait toutefois se faire une bonne place dans les sacs des lycéens apprenant les rudiments de la philosophie et de la politique. Et pendant qu’on y est, ajoutez-y Quai D’Orsay !

Site : http://www.lamarcheducrabe-lefilm.com/

 

 


Cyril Trigoust

 
Cyril Trigoust
Rédacteur en chef de Rock You, Pur Ciné (etc.), on me voit aujourd'hui dans Jeux Vidéo Magazine ou quelques pages de musiques et de nouvelles technologies. Chaque seconde encore disponible est consacrée à la direction de ce site et la motivation de l'équipe !


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)