Nos actus
 

Largo Winch – Colère Rouge

 
Largo Winch
Largo Winch
Largo Winch

 
Fiche Technique
 

Auteur: Jean Van Hamme
 
Dessinateur: Philippe Franck
 
Tome: T.18
 
Année: 2012
 
Genre:
 
Editeur:
 
Scénario
6.0


 
Dessin
8.0


 
Emotion
5.0


 
Notre note
6.3
6.3/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

On a aimé


Le dessin, bien sûr, les personnage connus. Tout l'univers de Largo Winch que l'on aime toujours autant

Peux mieux faire


Cette manie de faire des second tome à la James Bond et ces fins systématiques de diptyque à la "tout ça, pour ça"


0
Posté le 8 janvier 2013 par

 
Chronique
 
 

Profitons de l’arrivée de neuvième art sur le site du margouillat pour passer en revue les dernières aventures de Largo Winch : Mer Noire, Colère Rouge.

La mécanique de Largo Winch est bien connue de ses fidèles lecteurs. Au cours du premier tome ; un plan se dessine autour du jeu complexe de pouvoir et de gestion de multinationale avec tout ce que cela implique. Les armes des méchants sont les OPA hostiles, les joint ventures improbables, les vols de capitaux ou de parts sociales et tout un tas d’autres malversations  financières. C’est d’ailleurs non sans une certaine ironie que Van Hamme fait expliquer à Largo dans le tome précédent (le premier du diptyque), la crise des subprimes, les hedge funds et autres imbroglios boursiers profitant de la faiblesse de certain pour enrichir quelques autres. Quel scénariste, fut-il aussi brillant et inspiré que celui de Largo Winch, serait en mesure d’inventer une fiction encore pire que cette réalité ?

Tout s’enchaîne avec une facilité déconcertante, parfois en dépit du bon sens, avec des personnages virant à la caricature

Jean Van Hamme a connu le monde des affaires avant de se consacrer à sa passion pour le neuvième art, toute la construction de l’empire Winch en témoigne. Assurément touché par cette déshumanisation de l’économie il tente à travers Largo Winch de construire une entreprise à l’abri des contingences boursières. Il verse alors dans l’angélisme avec un patron qui, sous prétexte de penser à tous ses employés et de vouloir du bien à la planète entière, fonde un empire détenu par un seul homme capable de prendre toutes les décisions stratégiques. Oui, Largo est probe, mais ce genre de structure autocratique serait un danger dans la vie réelle. Peu importe, Van Hamme fait réfléchir, et même rêver, à une finance un peu plus raisonnée. Aussi, les premières pages de Mer Noire sont passionnantes et soutenues par un dessin toujours aussi fouillé et une colorisation typique à Largo et à laquelle nous nous sommes très facilement habitués.

Puis arrive ce Tome, Colère Rouge, le fameux numéro pair où Winch se transforme en Bond. Comme d’habitude il devient l’ennemi public n°1 et commence alors le déballage de morts, de jets privés, de motos, de voitures, de tous les artifices du bon film d’action avec un héros dont tous les millions ne valent rien face à la liberté (c’est beau comme du Florent Pagny !). Bien sûr, Van Hamme nous réserve une surprise de taille et quelques personnages issus des épisodes précédents, mais tout s’enchaîne avec une facilité déconcertante, parfois en dépit du bon sens, avec des personnages virant à la caricature. Rien de catastrophique, Colère Rouge se laisse lire sans mal, mais les Largo Winch arborant un nombre pair ne sont décidément pas nos préférés. Vivement le prochain.


Cyril Trigoust

 
Cyril Trigoust
Rédacteur en chef de Rock You, Pur Ciné (etc.), on me voit aujourd'hui dans Jeux Vidéo Magazine ou quelques pages de musiques et de nouvelles technologies. Chaque seconde encore disponible est consacrée à la direction de ce site et la motivation de l'équipe !


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)