Nos actus
 

 
HOW TO TRAIN YOUR DRAGON 2
HOW TO TRAIN YOUR DRAGON 2
HOW TO TRAIN YOUR DRAGON 2

 
Fiche Technique
 

Millésime: 02 juillet 2014
 
Réalisateur: Dean DeBois
 
Nationalité: Américaine
 
Genre:
 
Mise en scène
9.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
8.3
8.3/10


Note des lecteurs
2 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


Une image de toute beauté, un souffle épique, des personnages épatants : les Dragons se suivent et se ressemblent !

C'est un peu faible...


Encore plus de dragons ? C’est un argument injuste, mais on n’a jamais assez de dragons…


0
Posté le 6 juillet 2014 par

 
Chronique
 
 

Dragons a su imposer un univers et une excellence dans l’animation. Sa suite très attendue entretient la réputation avec beaucoup d’inspiration. Du grand spectacle pour tous, avec ce supplément d’émotion qui lui confère sa précieuse particularité. Un beau cadeau pour l’été.

A

lors que les vikings de l’Île de Berk profitent de leur complicité avec les dragons, Harold chevauche son fidèle Krokmou pour dresser une carte du monde autour d’eux. Une exploration qui va l’amener à de magnifiques découvertes, et de très dangereuses rencontres… L’occasion était trop belle. En 2014, Pixar déserte l’été, son terrain de prédilection. La concurrence, Dreamworks Animation, s’est donc s’empressée de prendre la place. Et avec un rolls dans la catégorie : la suite très attendue de Dragons ! Harold, le jeune viking humaniste et son fidèle dragon Krokmou nous reviennent 5 ans plus vieux. Mais la séquelle peut-elle égaler l’excellence d’un premier Dragons qui avait épaté tous les publics ? Oui ! On en trouve même pour dire que la suite fait encore plus fort… On pouvait pourtant s’inquiéter que le duo créateur de la franchise ne se soit pas reformé, Chris Sanders s’étant consacré aux Croods. Une excellente excuse en soit. Seul à la réalisation et au scénario, Dean DeBois imagine une suite en parfait accord avec nos espoirs. On retrouve un traitement des personnages toujours aussi séduisant, une intrigue qui au lieu d’enchainer les gags préfère distiller une émotion très juste, des péripéties fortes et des enjeux qui touchent. Ils ne sont pas si nombreux les dessins animés pour tous qui tempèrent le happy end avec un jeune antihéros qui y laisse une jambe… Dean DeBlois aurait accepté de reprendre le flambeau à la condition de concevoir une trilogie, inspiré par la façon dont L’Empire contre attaque approfondissait les personnalités et les liens entre personnages. Etrange au premier abord, la référence apparait pertinente. Attentif à l’équilibre entre émotion et action, humour et gravité, Dragons 2 retrouve des personnages qui ont évolué. Et profitant d’une retrouvaille familiale spectaculaire, le film creuse la nature d’Harold et des siens. Les nouveaux venus sont tout aussi réussis, qu’il s’agisse d’Eret le séduisant bad boy chasseur de dragon, ou du terrible Drago Bludvist, le grand méchant de l’épisode. Une intelligence qui se retrouve même dans le dosage d’une BO très plaisante, empruntant au rock de 30 seconds to Mars autant qu’au raffinement de Jonsi, leader de Sigur Ros.

Et les dragons donc ? C’est une véritable tempête que ce second opus nous réserve, et le bestiaire prend des proportions formidables. Avec les magnifiques dragons Alpha, de très anciennes et toutes puissantes créatures cracheuses de glace, l’épopée se dote de titans à même de faire fondre le connaisseur le plus intransigeant. Dragons 2 retrouve tout le charme et l’habileté qui caractérise la franchise, mais il s’impose aussi comme une réussite esthétique dès les premières images. Grace à l’usage de nouveaux logiciels, la gestion des lumières, la précision des textures et la qualité de l’animation des expressions a été décuplée. Les décors sont magnifiques, les poursuites aériennes sont impressionnantes, et la finesse des attitudes, qu’il s’agisse des humains ou des dragons, est remarquable. Il faut ajouter que cette expertise technologique va de paire avec une utilisation exemplaire de la 3D, pensée dès la conception des scènes. Tout comme Dragons, sa séquelle se place donc parmi les meilleurs exemples de 3D sur grand écran. Se démarquant un peu plus de ses concurrents par son ton, Dragons 2 laisse deviner que Krokmou sera au cœur du troisième opus de la trilogie. Et on s’en régale d’avance.

Informations supplémentaires et l’avis Calicie du Margouillat

DRAGONS_2_AFFL’avis du Margouillat : Dean DeBois est seul aux commandes de cette suite, mais ne perd rien de ce qui a fait la qualité du premier opus. A grand renfort d’envolées magistrales, la qualité de l’animation nous emporte dans une saga superbe, riche de créatures fascinantes et de personnages que l’on quitte à regret. Encore !

Site

 


watchingmachine

 
watchingmachine
Petit animal fouineur et curieux : ce margouillat nous scrute et donne un avis toujours aussi péremptoire que subjectif. Bref, un journaliste... un vrai.


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)