Nos actus
 

A Perfect Day

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 16 mars 2016
 
Réalisateur: Fernando León de Aranoa
 
Acteur: Benicio Del Toro, Tim Robbins, Mélanie Thierry, Fedja Stukan...
 
Nationalité: Espagnol
 
Genre: ,
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Avec un casting à la mesure de la tâche, le film nous ballade du rire au larme avec une réelle crédibilité.

C'est un peu faible...


Beaucoup d'aller-retours dans cette journée sous tension. Mais c'est le lot des humanitaires...


Posté le 16 mars 2016 par

 
Chronique
 
 

perfectaffiche

I

ls sont devenus notre bonne conscience. Petites abeilles dans des ruches de chaos, les organisations humanitaires portent l’espoir en l’humain. Mais sont confrontées à tout ce qui en nie l’existence. Un quotidien à la fois si terrifiant et si magnifique, si sordide et souvent tellement absurde qu’en faire le tour est une vraie gageure, promettant les meilleures intentions aux clichés les plus réducteurs. Fernando Leon de Aranoa connaît bien cet espace-temps hors des autres pour avoir signé sur le terrain des documentaires remarqués. Quand il lui a fallu raconter ses propres sentiments, c’est en employant le seul langage universel capable de fédérer tous ces sentiments sans les trahir : l’humour. Un rire acide, cruel, qui terrasse les illusions, mais garde en vie. Adaptant le livre de Paula Farias, il nous emmène vers un cauchemar de Bosnie, au-dessus d’un puits où marine un cadavre qu’il faut sortir au plus vite avant que la précieuse source ne soit polluée. Pour défendre cette posture pas évidente, il réunit un casting formidable. À la tête de ces plombiers de l’impossible en charge de la première ressource, l’eau, Benicio del Toro donne la mesure. Il est immédiatement crédible et attachant. Il trouve son alter ego en la personne de Tim Robbins, clown hors de contrôle qui a passé trop de temps dans les régions les plus dangereuses pour penser encore à rentrer chez lui. C’est l’épatante Mélanie Thierry qui joue la candide, un peu trop candide peut-être, mais agréablement piquante. Témoin et acteur, l’excellent Fedja Stukan incarne le traducteur de l’équipe avec une impeccable sobriété. La belle Olga Kurylenko ramène le « monde civilisé » dans cette petite société hors limite, ajoutant un peu plus d’absurde à cette journée comme une autre. Si le film à ses défauts, ses raccourcis, il parvient à nous faire toucher du doigt la totale absurdité de certaines situations, comment le rire peut succéder à la terreur. Un film solide qui ne se veut pas une leçon d’Histoire, mais juste une petite fenêtre sur un quotidien que nous nous efforçons d’ignorer. Assez savoureux et franchement pertinent.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...