Nos actus
 

A la poursuite de demain

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 20 mai 2015
 
Réalisateur: Brad Bird
 
Acteur: Georges Clooney, Britt Robertson, Raffey Cassidy, Hugh Laurie...
 
Nationalité: Américain
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
2 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


Avec un fond pas bête et une forme spectaculaire, Brad Bird signe une ode au futur pour faire rêver petits et grands.

C'est un peu faible...


C'est si foisonnant que pas mal de questions passent à l'as! Une candeur qui fait partie du charme de l'exercice...


0
Posté le 20 mai 2015 par

 
Chronique
 
 

AlapoursuiteafficheAvec l’aide de Frank, génie banni du monde fabuleux de Tomorrowland, Casey se découvre un incroyable destin… Et si le rêve qui avait inspiré Epcot à Walt Disney revenait en vedette ? Et si la grande tradition de la fiction familiale Disney ressuscitait en grande forme ? Il faudrait pour cela un réalisateur expert… comme Brad Bird ! Catalogue d’un rétrofutur excitant, gentiment naïf et joyeusement rythmé, cette poursuite trépidante est un gros plaisir de SF pour tous !

C

asey rêve de voyage dans l’espace, mais notre époque ne croit plus en cette conquête des étoiles. Il suffira d’un étrange pin’s pour que l’adolescente découvre qu’il existe un monde tout entier consacré aux rêves des plus géniaux précurseurs. Encore faut-il pouvoir s’y rendre… Entre le renouveau de Star Wars, les franchises vedettes comme Pirates de Caraïbe, l’institution des longs métrages animés et la titanesque industrie des blockbusters Marvel, on oublierait presque que Disney a produit pendant des décennies une quantité incroyable de séries, de films et de courts métrages, plus souvent pour la télé que le cinéma. Une vraie tradition du spectacle de « 7 à 77 ans », qui n’a pas toujours eu la faveur des critiques, mais a durablement marqué son public. Un vrai genre en soit, marqué par une légèreté de ton, l’attrait d’un beau casting et un esprit résolument positif. De L’ïle sur le toit du Monde au Vol du Navigator, Disney a nourri les esprits des raconteurs d’aujourd’hui. Une dimension de la fiction que ressuscite l’immense Brad Bird. Le père du mythique Géant de fer, réalisateur des Indestructibles, de Ratatouille et du quatrième Mission Impossible, a entrepris de redonner ses lettres de noblesse à ce spectacle familial en replongeant dans les fondamentaux même de Disney…

En évoquant le mythe fabuleux des Plus Ultra, société secrète scientifique fondée – ou du moins qui l’aurait été…- par Eiffel, Edison, Jules Vernes et Tesla, Brad Bird remonte au fondement même du « rétrofuturisme » qui nous fascine tant aujourd’hui, et dont se réclama Walt Disney lorsqu’il conçut Epcot peu avant sa mort. Il nous en reste « Tomorrowland », devenu une classique de ses parcs. En retournant dans les années 50, Brad Bird retrouve cette soif de découverte, cette foi en l’avenir et en l’imagination qui manque parfois aux nouvelles générations. Entre action et humour, c’est avec entrain et une science du rythme qu’ il enchaîne les références et les clins d’oeils aux mythes d’un futur rêvé. Une intrigue de SF franchement entraînante qui, au terme d’une odyssée transdimensionnelle passionnante, met le doigt sur le mal de notre temps : notre inertie et notre arrogance face aux défis qui nous attendent, et un manque certain de confiance en nous. Une véritable quête de l’optimisme pour laquelle il soigne tous ses effets. C’est beau, c’est prenant, c’est efficace, souvent drôle, et si la volonté de rester léger confère une agréable candeur à l’ensemble, le film a du sens. Tout y est donc, y compris un casting trois étoiles. Impeccable comme toujours, Georges Clooney trouve en Hugh Laurie un partenaire de choix, mais ce sont deux demoiselles qui s’imposent. Petit minois de fée et présence surprenante, la toute jeune Raffey Cassidy en impose. Tout comme la révélation du film, Britt Robertson. Croisée dans le récent Cake, elle donne le rythme avec une sacrée générosité. Si l’on ajoute à ce menu solide l’un des clins d’œil a Paris les plus savoureux de la SF made in USA, on se demande vraiment ce qui pourrait vous empêcher de vous offrir ce gros plaisir pour toute la famille !


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)