Nos actus
 

A love you

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 24 juin 2015
 
Réalisateur: Paul Lefèvre
 
Acteur: Antoine Gouy, Paul Lefèvre, Fanny Valette, Dominque Pinon
 
Nationalité: Français
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Fraîche, sincère et légère en clichés, voilà une comédie entrainante qui sait parler d'amour.

C'est un peu faible...


Pour préférer les sentiments aux ébats acrobatiques, cette comédie pourra en choquer certains...


0
Posté le 23 juin 2015 par

 
Chronique
 
 

AloveyouAfficheManu a rencontré l’amour de sa vie. À défaut de connaître son nom, il croit savoir où la retrouver. Mais pour cela, il a besoin de son pote Fred et sa voiture… Voilà un road movie qui tient la route ! Au fil poilant de l’amitié, c’est la génération « portable » qui se dévoile : si nos gaillards se déshabillent, c’est pour se montrer romantique en diable ! Un premier film vraiment drôle, et éminemment sympathique.

L

a fête a été très arrosée, et Fred a du boulot pour nettoyer la maison des parents. Ce dont se moque son pote Manu en débarquant. Son obsession est très différente : il doit partir sans attendre pour Avignon, où l’attend l’amour de sa vie, rencontrée après une nuit d’extase. La preuve ? Elle a écrit le rendez-vous sur son bras… Des lendemains de fêtes cataclysmiques avec des étudiants galopant derrière des filles, on en a vu beaucoup. Beaucoup trop. En quoi cette version-ci serait-elle différente ? Nos héros ont tout de même les fesses à l’air sur l’affiche ! Alors ? Encore un fleuron de plus dans l’océan de « teen-comédie » jouant la surenchère du graveleux pour épater la concurrence ? Pas du tout. Nos deux potes ne sont pas des anges, loin de là, mais c’est pour un autre genre de voyage qu’ils nous embarquent. Premier long adapté d’un court de fin d’études qui eut la bonne idée de taper dans l’œil d’un fidèle de Luc Besson, A love you est une vraie comédie, avec un ton et donc une plume. Une comédie qui tourne rond, dotée d’une évidente sincérité, ainsi que d’une vraie intention. Explication.

À eux deux, Manu et Fred incarnent la génération des blasés du web, des adeptes du réseau sexuellement social, ces jeunes adultes qui hésitent à grandir à force de revenir de tout, tabous compris. Au fil d’un voyage catastrophique, vite privés du confort de leurs artifices informatiques, ils nous révèlent un autre visage. Car sous sa désinvolture, la génération 2.0 cache des angoisses de romantique pur sucre… Manu fait n’importe quoi pour retrouver une fille dont il connaît juste le visage, parce que ce voyage insensé est déjà l’expression de l’amour pur. Fred collectionne les parties de jambe en l’air sur la toile, mais culmine dans la maladresse quand le sentiment parle avant son slip. Du coup, nos deux branquignols se révèlent démunis, et forcément touchants. Il faut pour cela un élément féminin, incarné par la charmante Fanny Valette, ainsi qu’un magicien pour donner un coup de main, rôle éclair confié à Dominique Pinon en clodo poète… Fan des comédies à tandem, Paul Lefèvre a écrit, joué et réalisé, ce qui est très gonflé. Mais il a réussi son pari. Son montage est enlevé, sa réalisation efficace, et il possède un humour naturel qui fait pétiller les dialogues. Il peut même se reposer sur une famille de cinéma. C’est sur le conseil de Fanny Valette, l’indispensable fille du trio, qu’il a contacté l’acteur Antoine Gouy tout juste avant le tournage, incapable qu’il était de trouver son Manu. S’en est suivi une vraie rencontre qui devrait durer tant leur complicité s’impose à chaque scène. Sans besoin de s’épancher sur les clichés, s’amusant franchement et ne manquant jamais de revenir à l’essentiel, A love you vise juste et nous touche. Le festival de L’Alpe d’Huez est aussi de cet avis, qui l’a récompensée du prix spécial du jury. Tous en coeur, nous le recommandons !


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)