Nos actus
 

Avant toi

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 22 juin 2016
 
Réalisateur: Thea Sharrock
 
Acteur: Emilia Clarke, Sam Claflin, Janet McTeer, Charles Dance,
 
Nationalité: Britannique
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
6.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
6.5
6.5/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Un thème fort, des acteurs sincères, et une économie de pathos très profitable...

C'est un peu faible...


Emilia Clarke en fait peut-être beaucoup, et les adversaires à la "fin de vie programmée" sont hativement évoqués...


0
Posté le 24 septembre 2016 par

 
Chronique
 
 

AvantAffiche

L

ouisa cherche un nouveau job, un salaire sur lequel compte toute sa famille. Et comme la plus riche famille de la ville cherche une aide-soignante pour leur fils handicapé, c’est peut-être enfin son jour de chance. Mais la tache qu’elle aura à accomplir dépassera largement  ce qu’elle imagine… A la lecture du pitch, on peut craindre une variante embarrassante sur Intouchable. Une version love story impossible pour cause de couple et non plus de duo. Si on ne peut s’empêcher de faire régulièrement cette référence, cette adaptation du roman de Jojo Moyes se concentre vite sur un thème bien différent : le droit de l’individu à disposer de lui-même, et à décider d’en finir à ses conditions. Une démarche menée sans forcer sur le pathos, ce qui est toujours bienvenu, mais sans négliger la corde sensible qui résonne régulièrement, pas toujours avec légèreté. Abordé dans le cadre du handicap lourd, le thème de la fin de vie est cependant assumé jusqu’à sa conclusion, bien que celle-ci, un peu précipitée, aurait gagnée à être plus développée. Mais le propos est important, et l’histoire suffisamment intelligente pour aborder même sommairement tous les avis, sans tomber dans une sensiblerie trop épuisante. Une « légèreté » qu’apporte l’agréable complicité du duo vedette. Même en interprétant un tétraplégique, Sam Claflin sait jouer de son charme, et si le rôle est intéressant, on espère pour lui des rôles plus forts encore. Donnant le ton et le rythme, Emilia Clarke retrouve ses cheveux bruns et, bien loin des dragons de Game of Thrones,  compose un personnage à la Mary Popins assez attachant, bien que l’accumulation de ses grimaces puisse aussi taper sur le système des moins patients… Ni déchirante, ni creuse, cette rencontre amoureuse à le mérite d’aborder de front un thème que beaucoup évitent soigneusement. Sympathique donc.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)