Nos actus
 

Bang Gang (une histoire d‘amour moderne)

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 13 janvier 2016
 
Réalisateur: Eva Husson
 
Acteur: Finnegan Oldfield, Marilyn Lima, Daisy Broom, Lorenzo Lefebvre...
 
Nationalité: Français
 
Genre:
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
8.0
8/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


De jeunes acteurs remarquables, une grande rigueur de traitement, et une justesse de ton essentielle

C'est un peu faible...


Le sexe étant au coeur du film, les âmes prudes ne seront pas à leur aise...


0
Posté le 26 janvier 2016 par

 
Chronique
 
 

BangAffiche

C

’est un terrain glissant, une zone dangereuse. Pratiquement une provocation tant le grand public est inquiet d’en constater les excès, et les intéressés mal à l’aise d’en parler. Parler de la sexualité des ados à l’heure des réseaux sociaux est un thème délicat, pour ne pas dire glissant. Le thème est réservé à des réalisateurs sulfureux qui n’hésitent pas à montrer ce qu’ils pensent jusqu’à la complaisance, et une aubaine pour les sorciers de l’info qui vont rarement gratter plus loin que le fait divers. Pour ce qui est de faire un film en évitant ces écueils, c’est une équation presque impossible : montrer le sexe sans être voyeur, suivre la conquête du plaisir sans évacuer les sentiments sincères, cerner des personnages d’ados sans sombrer dans les clichés… C’est ce qu’a voulu faire Eva Husson pour son premier long métrage, alors qu’elle-même appartient à une autre génération. Sa réussite tient probablement au fait qu’avant d’explorer ce thème explosif, elle a tenu à réaliser un bel objet filmique. Soignant ses lumières, ses cadrages et son montage, elle emploie le même raffinement pour dessiner ses personnages, leurs motivations, leurs états d’esprit, sans jamais recourir à des raccourcis grossiers. Dans un Biarritz réinventé, marqué par des évènements réels, elle filme cette jeunesse tranquille qui va faire de son exploration du corps l’expression de sa liberté, et en faire une fête. La morale n’a rien à voir là-dedans, ou si peu, puisque tous ceux qui y participent ont le même regard, la même candeur, le même appétit. C’est quand des regards extérieurs se portent sur eux que la réalité les rattrape et que leurs Bang Gang deviennent officiellement des orgies. Métamorphose des attitudes, naissance des idylles, affirmations des personnalités, le parcours de chacun dessine un portrait choral de l’adolescence aux portes de la « maturité ». Une vision certes crue, mais en fin de compte ni vulgaire, ni gratuite. Le film ne prend pas de détour, mais n’en fait jamais trop. Une justesse de ton et d’image qui doit aussi énormément à la qualité d’un casting remarquable. Finnegan Oldfield ne fait que confirmer tout le bien que l’on pense déjà de lui, et on est impatient de retrouver à l’écran des découvertes comme Marilyn Lima, Lorenzo Lefebvre ou Daisy Broom. Bang Gang (une histoire d‘amour moderne) est une chronique exigeante, provocante parce qu’elle ne juge pas ni ne glorifie, mais s’impose pour ne jamais être malsaine. Un des films les plus judicieux que l’on ait fait sur l’adolescence et le sexe.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)