Nos actus
 

Certifiée Halal

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 13 mai 2015
 
Réalisateur: Mahmoud Zemmouri
 
Acteur: Hafsia Herzi, Smaïn Fairouze, Mourade Zeguendi, Jicey Carina
 
Nationalité: français, algérien, belge
 
Genre:
 
Mise en scène
6.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
6.5
6.5/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


Cette joyeuse comédie aborde avec une réelle impertinence des thèmes qui en ferait fuir plus d'un...

C'est un peu faible...


Des flottements, des passages musicaux un peu encombrants, mais rien de dramatique.


0
Posté le 13 mai 2015 par

 
Chronique
 
 

certifiéAfficheLorsque la douce Sultana est échangée par erreur avec Kenza l’insoumise, c’est bien plus que deux mariages arrangés qui volent en éclat… Mahmoud Zemmouri n’a rien perdu de son mordant. A la faveur d’un quiproquo savoureux, il dénonce l’industrie des mariages forcés, et croque la tradition avec un humour cinglant. Une farce d’une réelle audace, servie par une belle galerie de personnages.

L

a belle Sultana rencontre enfin son futur mari. Tout est arrangé pour la dote, sauf que le carburateur de R12 promis dans les tractations ne fonctionne pas… En France, Kenza la militante est loin de ses marchandages : elle parle à la télé pour la liberté des femmes de sa cité. Dépassé, son frère organise en cachette son mariage au Maghreb… Peut-on rire de tout demandait un médiocre animateur totalement dépourvu d’imagination ? Bien sur que oui, c’est même recommandé. Il suffit juste que ce rire ait un sens, comme le démontre avec une énergie revigorante Certifiée Halal. Les faits dans la réalité ont pourtant de quoi faire grincer les dents. Le titre s’inspire d’une réalité qui tend à se répandre de nos jours : sous l’influence des islamistes, un certificat de virginité de la jeune mariée est demandé, comparable au certificat Halal pour la viande, une régression qui gagne aussi les banlieues françaises… Un point de départ sulfureux taillé pour la polémique, mais ça n’est pas le but de son réalisateur, habitué à toucher les publics de part et d’autre de la méditerranée avec plus de finesse. La première inspiration de Mahmoud Zemmouri fut un embouteillage dans son village de Boufarik, provoqué par la rencontre de trois cortèges nuptiaux. Et si dans ce désordre on venait à intervertir les mariées, dont le visage reste caché jusqu’à leur union ?

S’il n’a signé que 7 films en 33 ans, le réalisateur acteur et scénariste Mahmoud Zemmouri a su régulièrement nourrir le débat identitaire de l’Afrique du nord, au Maghreb comme en France. C’est l’un des premiers à avoir renvoyé une image réaliste de l‘immigration et de ses conséquences des deux côtés de la mer avec Prends dix mille balles et casse-toi en 1981. Et à l’exception de L’Honneur de la tribu, il a toujours employé le rire pour aborder les sujets les plus brûlants, qu’il s’agisse du conflit franco-algérien (Les folles années du twist), du trouble identitaire des français d’origine algérienne (Beur Blanc Rouge), du choc culturel provoqué par l’arrivée des paraboles (épatant De Hollywood à Tamanrasset) ou encore la dérive prémonitoire des banlieues (100% Arabica). Légère et entrainante, la nouvelle comédie de Mahmoud Zemmouri ne juge pas, ne donne pas de grandes leçons. Mais s’amuse sans retenue des vilains travers de chacun, de l’absurde que tous partagent, sans perdre la tendresse avec laquelle il dépeint cette belle brochette de personnages hauts en couleur. Car jamais il ne perd de vue l’ambition de faire rire. On passe volontiers sur quelques longueurs sans dommage pour le film. Avec l’intelligence de l’humour, il jette un regard décomplexé sur sa culture, la confrontation des modes de vie, et confie aux personnages féminins le soin de dépoussiérer les conventions. Artisanal et sincère, chaleureux et pourtant pimenté, le cinéma populaire de Zemmouri atteint son but.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)