Nos actus
 

Conversation animée avec Noam Chomsky

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 30 Avril 2014
 
Réalisateur: Michel Gondry
 
Acteur: Noam Chomsky, Michel Gondry
 
Nationalité: Française
 
Genre:
 

C'est du lourd...


Très originale et ambitieuse, la démarche ose la non-vulgarisation artistique. Gonflé !

C'est un peu faible...


Entre les sous-titres et l’animation, la complexité des propos nous échappe parfois…


0
Posté le 30 avril 2014 par

 
Chronique
 
 

Suivre la pensée d’un esprit aussi brillant que Noam Chomsky n’est pas toujours facile. Mais y ajouter l’imagination bouillonnante du réalisateur Michel Gondry, c’est peut-être trop ! Ou pas. Décidé à nous faire confiance, Gondry use d’une animation qui n’explique pas, mais accompagne. Le résultat est psychédélique, décoiffant, très gonflé, et passionnant.

La science est un domaine bien trop sérieux pour le laisser aux seuls scientifiques. Lorsque Michel Gondry, l’une des imaginations les plus débridées et fantasques du septième art, rencontre Noam Chomsky, l’un des esprits les plus admirés de son temps, la rencontre fait forcément des étincelles. Dès son titre, le défi a des allures de pied de nez au sérieux. Songez donc : le plus remarquable des linguistes américains, une autorité dans l’analyse du langage, interrogé par l’accent français le plus calamiteux qu’un anglophone ait à subir ? C’est surréaliste. Une notion assumée et même revendiquée par Gondry. Passionné par le travail de Chomsky sur l’apprentissage, notamment par sa théorie du capital cognitif, Gondry saisit l’occasion de rencontrer le philosophe et linguiste, et décide de filmer ses conversations avec une camera super 8. La durée des films pour ce type de caméra l’obligeant à limiter dans leur durée questions et réponses. Encore faut-il que ces propos, aussi passionnants qu’ils soient, puissent parler au plus large public avec un minimum de cohérence. Les réponses du scientifique sont souvent très pointues, et les questions de Gondry filent dans tous les sens. Organisant les propos suivant une suite thématique qui se tient en dépit d’un rythme parfois épuisant, Gondry interroge le philosophe sur les étapes de sa vie pour mieux l’inviter à expliquer sa vision du langage, de la pensée, du concept d’identité, et la notion même de science. Pour habiller cette causerie exigeante, Gondry balaie les exposés scientifiques trop arides pour une méthode surprenante : l’animation la plus artisanale.

Fidèle à sa démarche bien personnelle, Gondry replace les propos dans le temps en faisant référence à ses autres tournages, évoquant ses maladresses linguistiques et la difficulté de présenter correctement ses questions. Mais pour que chacun puisse saisir la portée des paroles de Chomsky, Gondry use d’un outil inattendu : une animation bien plus psychédélique que didactique. Quitte à déstabiliser plus encore, Gondry dessine lui-même, parfois sur la pellicule, la plus subjective des illustrations. Sa référence en la matière est évidente et revendiquée : Emile Cohl. Les curieux sont invités à décortiquer les coffrets Gaumont consacrés au Cinéma Premier pour découvrir le travail de ce précurseur de l’animation. Comme lui, Gondry joue d’une animation fantasmatique, qui constitue un support imaginaire pour les idées évoquées. Raconter les pensées d’un génie avec une fantaisie et une légèreté totalement inapproprié est assez déstabilisant. Ça l’est d’autant plus lorsque la magie opère. Lorsque l’image se superpose à des propos et que l’ensemble fait sens, comme une évidence. Inévitablement, il est difficile de saisir du début à la fin toute la teneur des échanges, d’autant que les sous-titres, souvent bien utiles, nous font décrocher du fil de l’animation. Mais l’audace de ce documentaire unique à de quoi passionner le moins philosophe d’entre nous…

Informations supplémentaires et l’avis Spotless Mind du Margouillat

CONVERSATION+ANIMEE+AVEC+NOAM+CHOMSKYL’avis du Margouillat : En mettant en forme ses conversations avec le philosophe, Gondry n’a pas voulu édulcorer le discours, mais en soutenir la mécanique avec une animation qui tient de l’art brut. Surprenant, désarmant, le concept ne fonctionne pas tout le temps, mais parfois brillant. Inclassable et passionnant.


Cyril Trigoust

 
Cyril Trigoust
Rédacteur en chef de Rock You, Pur Ciné (etc.), on me voit aujourd'hui dans Jeux Vidéo Magazine ou quelques pages de musiques et de nouvelles technologies. Chaque seconde encore disponible est consacrée à la direction de ce site et la motivation de l'équipe !


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)