Nos actus
 

Creed – L’Héritage de Rocky Balboa

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 13 janvier 2016
 
Réalisateur: Ryan Coogler
 
Acteur: Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Tessa Thompson, Phylicia Rashad...
 
Nationalité: Américain
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.5
7.5/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Rocky en mentor, le fils d'Apollo en héritier, ce prolongement de la saga est aussi bienvenu que solide

C'est un peu faible...


Si elle évite surenchère ou invraisemblance, cette suite est cependant prévisible...


0
Posté le 25 janvier 2016 par

 
Chronique
 
 

CreedAfficheEncore ? Encore un film sur Rocky, cet indéboulonnable winner aux poings de cuir ? Oui. Et non. Il faut plutôt voir Creed comme un film de fan. De ce genre d’histoire qu’aurait imaginé un inconditionnel, et qui l’aurait mis en image avec soin après l’avoir mûrement réfléchi. Creed est autant un hommage qu’une séquelle, bien plus qu’un reboot opportuniste. Par sa sincérité, par le soin avec lequel il associe nouveaux destins et références à la saga, le réalisateur/scénariste du très remarqué Fruitvale Station, Ryan Coogler touche tous les publics : celui qui découvre et celui qui idolâtre déjà. Les personnages sont consistants et attachants, les combats chorégraphiés avec soin, mais sans excès, et les coulisses de l’entraînement très crédibles, avec tournage dans les véritables salles de sport et apparition au casting d’authentiques boxeurs et techniciens connus du métier. Tout cela fleure bon une volonté de faire au mieux. Tout juste peut-on reprocher quelques figures de style superflues, des artifices comme ce carton de présentation des boxeurs qui a plus sa place dans un jeu vidéo qu’une histoire ayant fait le choix du réel. Rien de bien grave. Car en entretenant le culte de Rocky, Ryan Coogler signe aussi l’un des hommages les plus tendres que Sly n’ait jamais reçus. Invité à entraîner le fils de son ancien adversaire Apollo Creed, Sylvester Stallone assume son âge avec malice, se fait mentor et modèle, et apporte sa force de caractère et son humour à de très belles émotions. Loin des retraités bodybuildés qui font notre bonheur dans Expendables, Stallone apparaît tout simple et c’est un bonheur. Face à lui, Michael B. Jordan est irréprochable, aussi crédible sur le terrain des sentiments que sur le ring. Une nouvelle figure de la saga, contemporaine, mais parfaitement dans le ton, surtout associée à la craquante Tessa Thompson. Qui nous dévoile un talent de chanteuse sur une BO de Ludwig Göransson. Encore une excellente initiative. Rocky vit avec son temps, ses enjeux tiennent toujours la route, et si ce Creed a le bon ton de ne pas forcément inviter à une suite, il s’impose comme un prolongement plus qu’honorable apporté à la saga. On apprécie !


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)