Nos actus
 

Délivrance – Les enquêtes du département V

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 5 mai 2016
 
Réalisateur: Hans Peter Moland
 
Acteur: Nikolaj Lie Kaas, Fares Fares, Pål Sverre Valheim Hagen, Jakob Oftebro
 
Nationalité: Danois, Suédois, Norvégien, Allemand
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.5
7.5/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Un cinoche solide, toujours aussi bien soutenu par son casting, et doté d'un talent pour le suspens qui ne se dément pas.

C'est un peu faible...


La question religieuse, si conflictuelle, n'est peut-être pas assez mise en abîme. Et certains points de l'intrigue sont parfois un peu prévisible.


0
Posté le 24 septembre 2016 par

 
Chronique
 
 

DelivranceAffiche

I

l y a des habitudes qui se prennent vite. Celle du Département V par exemple. Ce best-seller du polar scandinave a pris vie sur grand écran, vite plébiscité par le public, et est arrivé jusqu’à nous l’an passé en une double sortie simultanée originale: Miséricorde, le premier opus, en téléchargement, et Profanation, le second, en salle. Déjà chouchou sur ses terres, la série d’adaptation a reçu un accueil des plus positifs chez nous, ce qui était mérité et à même de décupler notre appétit de thriller poisseux. Délivrance est le dernier film en date de la série, et nous arrive en DVD, Bluray et e-cinema. Ça n’est peut-être pas le scénario le plus inventif de la série, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne trahit pas ses prédécesseurs. À la faveur d’un changement de réalisateur, le norvégien Hans Peter Moland (Les formidables Refroidis et Un chic type !) remplaçant le danois Mikkel Norgaard (la série Borgen), les ingrédients récurrents s’ordonnent sous une lumière différente, avec un nouveau rapport de force, le personnage de Assad, incarné par Fares Fares, prenant l’ascendant sur son supérieur Carl, joué par Nikolaj Lie Kaas, totalement ravagé par sa précédente enquête. Un trouble qui illustre une autre question de fond, et pas des plus simples, celle du rapport à la religion. Mêlant disparition d’enfant et dévotion, Miséricorde nous accroche vite et sait une fois de plus nous tordre les tripes par son expertise en suspens. Une maîtrise de la tension qui bénéficie de la présence d’un autre « expatrié » norvégien, Pål Sverre Valheim Hagen, qui nous avait été révélé par le glaçant En eaux troubles. Sa composition d’un pur cinglé est particulièrement intéressante. Le thriller noir venu du nord a décidément bien des frissons à nous offrir. Et tout ce que l’on peut espérer, c’est que cette franchise parvienne au bout des 6 enquêtes imaginées par Jussi Adler-Olsen… au moins!

En e-cinema et en DVD et Blu-ray chez Wild Side

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)