Nos actus
 

Détective Dee II : La Légende du Dragon des Mers

 
Detective-dee-2
Detective-dee-2
Detective-dee-2

 
Fiche Technique
 

Millésime: Août 2014
 
Réalisateur: Tsui Hark
 
Acteur: Mark Chao, William Feng, Angela Baby, Carina Lau…
 
Nationalité: Hongkongaise
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.5
7.5/10


Note des lecteurs
3 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


La puissance de réalisation de Tsui Hark fait entrer le Détective Dee dans le club fermé des grands héros du film d’action et d’aventure.

C'est un peu faible...


Quelques petites facilités parmi les indices, une fin un peu transparente ? On s’en remet sans mal.


0
Posté le 9 août 2014 par

 
Chronique
 
 

Il y a les livres que l’on adapte à défaut de trouver un scénario. Et puis il y a les œuvres dont on s’empare par passion, pour le personnage, son époque, sa symbolique, et les portes qu’il ouvre entre les genres. C’est dans cette catégorie que Tsui Hark signe une seconde aventure du Détective Dee, posant les bases d’une franchise grand public que l’on espère riche de séquelles !

U

n monstre marin a balayé la flotte de l’impératrice. Alors que l’on sacrifie la plus belle courtisane de la capitale à la colère de Dragon des Mers, Dee Renjie assiste à la procession. Alors qu’il n’est pas encore magistrat du temple Suprême, le futur Détective Dee va imposer son génie policier… Après le fascinant Détective Dee : Le mystère de la flamme fantôme, l’immense Tsui Hark s’offre le luxe d’imaginer une préquelle aux aventures du héros mythique, racontant cette fois les premiers exploits du génial enquêteur à son arrivée à la cour de l’impératrice Wu Zetian. Un deuxième opus spectaculaire qui démontre la volonté du réalisateur de faire du Detective Dee, icône du polar, un héros du film d’action à grand spectacle. Il est désormais vraisemblable d’imaginer une franchise qui lui soit consacrée, et on ne peut que s’en réjouir tant Tsui Hark élève le cinéma populaire à un niveau d’exigence remarquable. Captivant, magique, surprenant, volontiers démesuré, l’enquête doit autant à Sherlock  qu’à la fantaisie de la mythologie asiatique. Un vrai souffle d’épopée qui nous fait volontiers excuser quelques facilités dans l’intrigue, largement compensées par l’ambition des scènes d’action. Une envergure telle que même les clichés ont du charme. Un livre d’image magique, et techniquement impressionnant, puisque réalisé sur terre, sous la mer et dans les airs en 3D… L’engagement passionné du réalisateur pour ce personnage de référence n’a rien d’étonnant. Tsui Hark incarne pour beaucoup l’âge d’or d’une école de Hong Kong, des films cultes souvent sortis de sa propre usine à rêve, la Film Workshop. Touche à tout audacieux et provocateur, perfectionniste parfois insupportable, refusant les conventions d’un marché du cinéma mondialisé, Tsui Hark n’a jamais cessé d’oser. Et s’il a toujours su créer l’évènement et la surprise, il n’a eu de cesse de revisiter et parfois de faire renaitre les thèmes classiques et les genres majeurs de la culture Chinoise. Les amateurs de polar et de films de sabre savent ce qu’ils lui doivent…

La rencontre de Tsui Hark avec le Detective Dee était inévitable, parce qu’elle lui permet de se consacrer à nombre de ses passions. L’intrigue repose sur la mécanique du policier, genre littéraire dont le Détective Dee est l’un des fondateurs et dont Hark est un fervent défenseur. Les arguments de l’aventure doivent aussi au genre fantastique, le film ressuscitant un bestiaire traditionnel de monstres et de croyances qui font le bonheur des effets spéciaux. Mais c’est aussi un film Historique,  le règne de la terrible impératrice correspondant à la dynastie Tang, une époque majeure dans l’histoire de la Chine dont Tsui Hark est passionné. Trois siècles d’ouverture sur le monde au cours desquelles l’immense capitale Chang’an devint un exceptionnel carrefour des cultures, des religions, des arts et du commerce. En phase avec la liberté de cette période, c’est l’histoire et l’évolution de la Chine qu’il interroge, avec les moyens d’un grand spectacle adapté au plus large public. Car on s’en prend plein les yeux comme un gamin à la fête. Scènes de combats délirantes, effets spéciaux stupéfiants, raffinement des costumes, charisme du casting, richesse des décors, efficacité du montage, La légende du dragon des mers recolle à la grande tradition des films d’aventures, mettant toujours plus à la portée de tous les publics une mythologie purement chinoise. On se régale.

Informations supplémentaires et l’avis du Margouillat

detective-dee-2-la-legende-du-dragon-des-mers-afficheL’avis du Margouillat : Il nous avait appâté avec un premier opus majestueux, sa deuxième aventure du Detective Dee ne déçoit pas. Les accrocs d’énigme tiqueront bien sur quelques indices vaseux, mais c’est une broutille face aux moyens mis en œuvre par Tsui Hark pour nous emporter dans son épopée, entre magie, polar et Histoire. Du grand et beau spectacle qui fait briller les yeux.

www.detectivedee2-lefilm.com


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)