Nos actus
 

Eden

 
Eden image Megan Griffiths
Eden image Megan Griffiths
Eden image Megan Griffiths

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2013
 
Réalisateur: Megan Griffiths
 
Acteur: Jamie Chung, Matt O'Leary, Beau Bridges, Jeanine Monterroza…
 
Nationalité: Américaine
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
6.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
6.0


 
Notre note
6.3
6.3/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Des acteurs arrivant à être convaincant malgré le traitement médiocre du sujet.

C'est un peu faible...


Une succession de clichés sans grand intérêt.


Posté le 12 novembre 2013 par

 
Chronique
 
 

Une jeune fille de 19 ans est enlevée par un réseau de prostitution. Devenue Eden, elle va survivre en s’immisçant dans l’organisation criminelle…

Enlevée à 19 ans par un réseau de prostitution, Hyun Jae devient Eden. Retenue avec d’autres jeunes filles dans un baraquement perdu dans l’immensité du Nevada, elle va apprendre à connaître l’organisation qui gère le trafic jusqu’à y gagner sa place… Le trafic d’être humain est une activité mafieuse florissante, et tout est bon pour se mobiliser contre ce cauchemar sans frontière. Reprendre le thème par le biais de la fiction est une démarche courageuse et délicate, qui peut devenir indécente lorsque l’on sombre dans le voyeurisme. Le thriller doit donc raconter, provoquer, choquer, mais sans tomber dans l’excès inverse. C’est en cela que Eden peut apparaître contradictoire. L’intrigue ne fait pas les choses à moitié: il est ici question d’un réseau d’envergure, fonctionnant sur plusieurs d’années, organisé par des membres de la police. Pour peu que l’on accepte cet à priori, le récit de la captivité de Eden peut prendre son rythme, cruel et choquant. Encore que, au regard d’une situation aussi abjecte, on peut parfois trouver le développement de l’intrigue pas assez… sordide, ce qui est un comble. Difficile de seulement suggérer l’horreur lorsque le personnage principal en est la victime au quotidien. Pour contrebalancer ce déséquilibre, les personnages doivent pouvoir remettre en perspective la place – ou l’absence- de l’humain dans cette industrie abominable. Dans le rôle de Eden, la belle Jamie Chung, remarquée dans Sucker Punch, est assez impressionnante. Elle se sort fort bien d’un rôle difficile, qui lui a notamment valu deux prix d’interprétation. Face à elle, deux incarnations de ces « ouvriers » du vice marque les esprits.

Au regard d’une situation aussi abjecte, on peut parfois trouver le développement de l’intrigue pas assez… sordide, ce qui est un comble.

Le flic corrompu, Bob Gault, aussi bienveillant en apparence que retors en réalité, est joué par Beau Bridges. Un personnage à même d’être terrifiant qui, hélas, n’est pas assez exploré, autant dans sa perversion que dans son implication officielle. L’autre visage du mal, c’est Vaughan, l’exécutant désabusé, rompu à l’horreur au point de n’en plus rien voir. L’équilibre de la tension doit beaucoup à la composition de Matt O’Leary. Un suspens malsain, dont la pertinence repose sur un argument massue: le film est inspiré d’une histoire vraie, celle de Chong Kim, avocate et écrivain. Victime d’un réseau de prostitution à 19 ans et très impliquée dans le combat contre les trafics d’être humain, elle est associée à l’écriture du scénario. Un argument à double tranchant. L’histoire évoquée par le film impliquant une organisation puissante et la mort de plusieurs membres des forces de l’ordre, beaucoup se sont étonné aux Etats Unis de trouver si peu d’écho d’une pareille affaire, même dans les archives de la police. Entre la difficulté de croire à des faits aussi effarants, et la méfiance engendrée par des affaires très médiatisées qui se sont avérée inventées, un tel débat est naturel et, quelque part, assez rassurant. Il est préférable de prendre du recul d’avec l’origine de cette histoire et de se consacrer au thriller en lui-même, à sa capacité à nous bousculer. Et de ce point de vue, entre suspens et malaise, c’est assez concluant.

Informations supplémentaires et l’avis Contrit du Margouillat

Eden AfficheL’avis du Margouillat : Le thème du réseau de prostitution, sérieusement malsain, a de quoi inquiéter dans le cadre d’une fiction. S’il en donne une image romancée, l’atroce aventure de Eden est suffisamment solide pour bousculer le spectateur, surtout grâce à ses acteurs.

 

 

 

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...