Nos actus
 

El Impenetrable

 
el-impenetrable
el-impenetrable
el-impenetrable

 
Fiche Technique
 

Millésime: 25 mars 2014
 
Réalisateur: Daniele Incalcaterra et Fausta Quattrini
 
Nationalité: Française, Argentine
 
Genre:
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.8
7.8/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Avec une décontraction épatante, Incalcaterra complète un état des lieux percutant.

C'est un peu faible...


it voulu en savoir tellement plus sur chacun des intervenants !


Posté le 25 mars 2014 par

 
Chronique
 
 

Quand Daniele Incalcaterra se retrouve propriétaire de 5000 hectares dans le Chaco sauvage du Paraguay, il tient à le rendre aux indiens qui y survivent encore. Une belle intention que va entrainer le naïf bienfaiteur dans un sacré aventure, révélatrice de l’impact de l’homme sur sa planète. Excellent.

D

aniele Incalcaterra le dit lui-même : il n’a jamais compris son père. Et lorsqu’il repense au cadeau empoisonné reçu en héritage, il ne ménage pas la mémoire de son géniteur. En poste à l’ambassade d’Italie au Paraguay pendant la dictature de Stroessner, monsieur Incalcaterra père avait pu s’offrir pour peu de frais un vaste territoire de ce pays dont il n’était même pas citoyen. Une propriété de 5000 hectares au cœur du Chaco, l’une des dernières régions sauvages de la planète, léguée à ses deux fils par la force des choses. Pour Danielle comme son frère, pas question de se faire propriétaire terrien, surtout sur un héritage aussi sulfureux. La décision est vite prise : rendre la terre à leurs propriétaires originels, les indiens Guarani-Nandeva. Daniele se rend donc au Paraguay pour régler cette donation au plus vite, avec la magnifique naïveté des meilleurs sentiments. Car l’ampleur de l’entreprise va vite dépasser toutes ses prévisions. Pour rendre les lieux aux indiens, il lui faut d’abord en reprendre légalement possession en se rendant sur place. Mais la région a été accaparée par les compagnies pétrolières, les agriculteurs industriels et autres éleveurs colonisateurs. Alors que ses voisins peu avenants se font les figurants d’un western où la loi est une figure de style, Danielle réalise qu’il ne peut même pas se rendre sur son carré de terre vierge…

Magnifique de patience et d’opiniâtreté, c’est sa propre aventure que Daniele Incalcaterra, documentariste argentin, a filmé avec l’aide de sa compagne et consœur Fausta Quattrin. Une aventure insensée, kafkaïenne, saisie au jour le jour et sans assurance qu’au montage final, les images réunies constituent un tout cohérent. C’est finalement bien plus que cela. Sous ses atours parfois rocambolesques, El Impenetrable est un témoignage exemplaire qui peut servir de référence au destin de toutes les régions encore sauvages de la planète, pour le peu qu’il en reste… Accumulant les déconvenues et les surprises, le donateur improvisé va bien au-delà de sa propre aventure : en cherchant à retrouver cet héritage maudit, Daniele Incalcaterra va réveiller les démons du Paraguay. Des voisins qui règnent sans partage et ne voient dans ces terres vierges qu’une opportunité économiques, et les indiens qu’on y trouve des squatteurs à massacrer. Le souvenir de la dictature de Stroesssner, et son industrie des malversations dont les dégâts rendent l’action des administrations encore plus surréalistes. Décidé à aller jusqu’au bout de sa démarche, Daniele Incalcaterra va aussi illustrer le rôle de la justice et de ses représentants, la cause terrible des communautés d’indiens en péril, dresser un état des lieux avec un scientifique. Et pour faire de son héritage un sanctuaire, il va même suivre la difficile procédure permettant de déclarer les lieux réserve naturelle protégée…

Pour avoir réalisé ce que tant rêvent d’accomplir, mais aussi par sa patience, sa façon intuitive de présenter les évènements et les faits, Daniele Incalcaterra nous gagne à sa cause. L’histoire qu’il nous raconte est celle d’une terre qui s‘épuise et dont on dispose par calcul, sans se soucier plus des héritages anciens que de l’avenir de la planète. Pertinent, passionnant, attachant, il ose la goutte d’eau de conscience dans un océan d’intérêts aveugles. Et  à défaut de faire naitre des vocations, il offre au plus large public une vision exceptionnellement complète d’une situation dont nous aurons tous à payer le prix demain. Grand prix A Clermont Ferrand, consacré par de nombreuses récompenses dans les festivals internationaux, El impenetrable est un documentaire à voir sans hésiter.

Informations supplémentaires et l’avis Green Green du Margouillat

el impenetrableL’avis du Margouillat : En filmant son expérience personnelle, Daniele Incalcaterra livre un témoignage passionnant sur le décalage entre l’idéal et la réalité, le gouffre entre la préservation de nos ressources naturelles et la réalité sur le terrain. Un documentaire vivement conseillé.

Site

 

 

 

 

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...