Nos actus
 

Elle s’appelle Ruby

 
ruby
ruby
ruby

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2012
 
Réalisateur: Jonathan Dayton, Valérie Faris
 
Acteur: Paul Dano, Zoe Kazan, Chris Messina, Elliot Gould…
 
Nationalité: Américaine
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


Un thème glissant, et pourtant, le duo de Little Miss Sunshine fait des merveilles

C'est un peu faible...


Trop frais et tendre pour pouvoir en dire du mal...


0
Posté le 8 janvier 2013 par

 
Chronique
 
 

Sur un thème pourtant régulièrement exploité, le duo qui nous avait emballé avec Little Miss Sunshine parvient à ciseler une douceur de cinéma, poétique et cruelle, charmeuse et émouvante. 

Calvin a écrit un roman génial qui lui a apporté un succès considérable. Mais depuis, le jeune homme souffre d’une terrible panne d’inspiration. Et sa vie sentimentale désertique n’est pas plus motivante, en dépit des encouragements sincères de son frère. C’est sur le divan de son psy que Calvin décide d’entreprendre un nouveau travail d’écriture : il invente la rencontre qui lui manque, avec celle qui saurait lui correspondre. Elle s’appelle Ruby, elle est pétillante de vie, de fantaisie. La femme de ses rêves lui apporte tant qu’un matin… il la retrouve dans la cuisine à préparer le petit déjeuner. Passé la panique et la stupéfaction, Calvin va vite s’installer dans cette vie de couple idéale. D’autant plus idéale que pour changer Ruby, il suffit à Calvin de rajouter quelques lignes sur sa machine à écrire…

Se jouant des clichés, s’amusant de l’absurde mais pas des sentiments, usant habilement d’un Los Angeles séduisant, le couple de réalisateur retrouve l’inspiration qui a fait son succès

Entre fantasme poétique et exercice de schizophrénie, le rêve de voir sa création devenir réalité est un thème incontournable. Statue prenant vie pour Shakespeare, monstre créé de toute pièce pour Shelley, livre ouvrant sur un autre monde pour Ende, crise existentielle pour Charlie Kaufman ou… héros ringard soumis à tous les délires de son auteur dans Le Magnifique, c’est carrément un classique. C’est pourtant cet exercice de style qu’ont choisi Jonathan Dayton et Valérie Farris pour leur retour très attendu sur nos écrans, 6 ans après le coup d’éclat de Little Miss Sunshine. Se jouant des clichés, s’amusant de l’absurde mais pas des sentiments, usant habilement d’un Los Angeles séduisant, le couple de réalisateur retrouve l’inspiration qui a fait son succès. Toute de tendresse et d’humour, l’odyssée surréaliste de Calvin se teinte avec intelligence de noirceur et de cruauté lorsque celui doit assumer sa toute puissance et répondre aux vraies questions… Raffinée et émouvante, développée avec intelligence, cette comédie joliment romantique profite d’une intimité qui n’a rien de factice. Car le couple derrière la caméra en filme un autre, Paul Dano et Zoe Kazan, celle-ci signant là son premier scénario !

Informations supplémentaires & l’avis du Margouillat

RubyL’avis du margouillat : L’après Little Miss Sunshine se passe sans encombre. Jonathan Dayton et Valérie Faris transforment donc l’essai avec Ruby (merci d’applaudir le jeu de mot)

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)