Nos actus
 

Iron Man 3

 
iron-man
iron-man
iron-man

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2013
 
Réalisateur: Shane Black
 
Acteur: Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Don Cheadle,Ben Kingsley, Guy Pearce
 
Nationalité: Américaine
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
7.5


 
Notre note
7.6
7.6/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Prenant jusque dans sa conclusion, du ciné grand public comme on l'aime !

C'est un peu faible...


Un licence intelligemment reprise. SI on aime le genre, pas de défaut majeur à reprocher à ce troisième volet.


Posté le 1 mai 2013 par

 
Chronique
 
 

Avec son heureux changement de réalisateur et un scénario très malin, la franchise Iron Man   confirme son statut de leader du renouveau des super-héros. On en veut encore !

L

e chaos extraterrestre de New York a laissé des traces. Insomniaque et victime de crises d’angoisse, Tony Stark essaie de s’abrutir de travail, mais sa vie de couple avec Pepper en paie le prix. C’est alors qu’une nouvelle menace vient secouer l’Amérique à grand renfort d’attentats et de promesses de morts télévisées. Introuvable et menaçant, Le Mandarin promet de mettre les États-Unis à genoux. Des promesses ponctuées par de terribles explosions d’origine inexplicable. Lorsque son fidèle chauffeur, désormais attaché à la sécurité de Pepper Potter, compte parmi les victimes, Stark défie directement Le Mandarin de venir s’en prendre à Iron Man. Mal lui en prend : son confort glamour s’en trouve pulvérisé. Miraculé du désastre, dépendant d’une armure déglinguée, miné par ses angoisses, Tony Stark ne pourra compter que sur lui-même pour remonter la piste du Mandarin et se retrouver lui-même. Il devra aussi pour cela faire face à ses erreurs du passé…

Double dose d’action, triple dose d’armures, ce Iron Man 3 est pourtant, avant tout, un film d’acteurs

Si le renouveau spectaculaire des super-héros a un visage, c’est bien celui de Robert Downey Jr. En dépit d’un second opus décevant, la franchise Iron Man reste, en grande partie grâce au talent de son interprète, le porte étendard d’une nouvelle vision de ces héros de papier. Respectueux des fans des comics et adopté par le grand public, ils ne sont plus seulement dépendant de l’efficacité des effets spéciaux, mais reposent désormais sur de vrais numéros d’acteurs, des scénarii habiles, et un humour volontiers impertinent. C’est peu dire que ce Iron Man 3 était attendu, surtout après la consécration d’un style de SF désormais incarné par l’immense carton de The Avengers, référence officielle du genre. Joie et bonheur, ce troisième opus répond aux attentes impatientes, bigrement satisfaisant autant par son efficacité que par ses audaces. Il faut en cela saluer l’intelligence de Jon Favreau. Producteur et acteur dans le rôle de Hogan, le chef de la sécurité, il laisse sa place de réalisateur à l’excellent Shane Black (Kiss Kiss Bang Bang), un fidèle de l’équipe qui a contribué dans l’ombre à l’avènement du nouveau Iron Man. Une situation qui rappelle celle de Chris Columbus qui, après avoir signé les deux premiers Harry Potter, comprit qu’un changement de personnalité était nécessaire pour soutenir l’adaptation de la série de livres. Le coup de fouet est salutaire, et profite pleinement à l’entreprise.

Double dose d’action, triple dose d’armures, ce Iron Man 3 est pourtant, avant tout, un film d’acteurs. Iron Man laisse la place à Tony Stark, et chaque personnage impose son credo avant tout par sa personnalité. Un choix des plus judicieux, surtout avec un pareil casting. Guy Pearce fait un super-méchant formidablement stylé et Gwyneth Paltrow nous réjouit en passant à l’action. Sir Ben Kingsley nous offrant un numéro jubilatoire… Avec des personnages solides, la montée en gamme des effets spéciaux est un vrai plaisir. Une belle réussite confiée non plus à ILM mais à Digital Domain, la société de James Cameron, et Weta Digital celle de Peter Jackson, rien que ça. La 3D, bien plaisante, ajoute au plaisir de l’ensemble. Et c’est à nouveau l’audace de l’écriture que ce Iron Man revendique. La liberté vandale prise avec un personnage culte fera certainement hurler à l’hérésie les puristes du comics ! Une savoureuse fantaisie qui justifie à elle seule la démarche de la franchise, continuant de dépoussiérer le genre et sortant définitivement les super héros de leur mausolée. Emballant, rythmé et spectaculaire, le film évite tous les pièges dans lesquels tant se sont fourvoyés. Avec un président des États-Unis qui ne se transforme pas en sauveur du monde même avec la prestigieuse armure sur le dos, et un personnage de gamin qui n’est ni agaçant ni encombrant. Tout de même ! En chef d’orchestre, Robert Downey Jr est à nouveau impeccable. Si, par contrat, le film gardera son introduction Paramount, c’est bien désormais à Disney, le nouveau propriétaire du catalogue Marvel qu’appartient la licence. Mickey doit s’en frotter les mains ! Et comme le veut la tradition, il est vivement conseillé de rester jusqu’à la dernière minute…

Informations supplémentaires et l’avis ferrugineux du Margouillat

iron manL’avis du Margouillat : Les égarements du 2 laissent la place à des personnages secondaires intéressant, une intrigue prenante, des effets spéciaux étonnant et un Downey Jr toujours aussi pétillant. On prend son paquet de pop corn, son pied et sa baffe !

Site : Iron Man 3


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...