Nos actus
 

Jack le chasseur de géants

 
Jack le chasseur de geants
Jack le chasseur de geants
Jack le chasseur de geants

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2013
 
Réalisateur: Bryan Singer
 
Acteur: Nicholas Hoult, Eleanor Tomlinson, Ewan McGregor
 
Nationalité: Américaine
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
7.5


 
Musique
7.0


 
Emotion
6.5


 
Notre note
7.0
7/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


C'est frais, généreux, plein d'effets spéciaux, mais il manque un petit quelque chose....

C'est un peu faible...


Je dirais même plus, il manque un petit quelque chose. De l'humour, de l'émotion ; un petit supplément d'âme !


0
Posté le 27 mars 2013 par

 
Chronique
 
 

La version de Bryan Singer de ce classique du conte ne manque pas d’énergie. Et si le spectacle est plaisant, la débâcle d’effets spéciaux nous laisse un peu sur notre faim.

F

ille de roi ou fils de paysans, tous les enfants connaissent la légende des géants. Elle raconte que la terrible menace de ces mangeurs d’homme a été repoussée dans les cieux après que la couronne pouvant les soumettre et les haricots magiques capable de pousser jusqu’à leur monde des nuages ont été enterrés dans la tombe du Roi qui les a vaincu. La légende n’intéresse plus que les enfants. Ou les incorrigibles rêveurs comme Jack. Orphelin vivant avec son oncle, il reçoit de celui-ci la mission de vendre au village leur cheval et son chariot, leur dernière ressource. Une entreprise hasardeuse pour ce garçon perdu dans ses rêves romanesques, plus attiré par un spectacle de foire. Au cours duquel il accourt, à ses dépens, au secours d’une belle demoiselle importunée. Car celle-ci n’est autre que Isabelle, l’impétueuse princesse du royaume. Comme si cela ne suffisait pas, Jack finit par échanger son cheval à un moine terrifié, contre un… sac de haricots, censés être d’une importance vitale pour le monde des hommes.

Il manque un vrai parti pris esthétique, une folie. La démesure du conte.

Snyder nous a offert un somptueux Royaume de Ga’hoole, Zemeckis a enchaîné Pole Express et Scrooge, Sam Raimi vient de signer une version réjouissante d’Oz pour Disney… C’est au tour du réalisateur des X-men de s’essayer au conte pour tous. Retrouvant Mark Bomback, le scénariste de son mythique Usual Suspect, Bryan Singer signe sa version d’un conte qui a déjà fait bien des heureux. Les nostalgiques cultivés se souviendront du kitsch et savoureux Jack le tueur de géant de Nathan Juran aux couleurs toujours aussi éblouissantes qu’en 1962 ou encore de la variante chantée et dansée par Gene Kelly dans un dessin animée ! S’inventant un moyen age fantaisiste mais plaisant, Singer préfère innover plutôt qu’un remake, ce que l’on apprécie. Il associe l’histoire de Jack à une expédition de sauvetage dans le ciel découlant sur une guerre entre humains et géants sur Terre. Le passage de l’un à l’autre étant d’ailleurs agréablement négocié. Pour parvenir à son but, Singer dirige un bon casting : Ewan McGregor mène l’action pour le bon roi Ian McShane et contre Stanley Tucci en méchant de choix. On apprécie Eddie Marsan en rude compère et Ewen Bremner en crétin malfaisant. Après l’excellent Warm Bodies, Nicholas Hoult ajoute un premier rôle réussi de plus à son parcours talentueux. Et Eleanor Tomlinson campe une charmante princesse rebelle. Mais les vrais héros du film, bien sûr, ce sont les effets spéciaux format géant.

Les décors sont ambitieux, le peuple de géants un poil néandertalien mais joyeusement gourmand de chair humaine, tout cela est très appétissant. Le résultat à l’image est d’ailleurs plutôt sympathique. Pourtant, il y manque un vrai parti pris esthétique, une folie. La démesure du conte. S’ils sont convaincants, nos géants de synthèse manquent ainsi de caractère en dépit du savoir-faire du grand Bill Nighy en la matière – Davy Jones pour Pirates des Caraïbes… Il en est de même avec les batailles, qui cadrent tout à fait avec le livre d’image, mais souffrent malgré tout d’autres références en la matière. On pourra dire que le Seigneur des anneaux a fait bien du mal… Peut-être que de concentrer l’action sur le personnage de Jack aurait renforcer l’ensemble. La 3D est plaisante, mais pas renversante. La plus vertigineuse des tyroliennes perd de son impact lorsque le sol et le ciel sont cachés par la brume… Jack le chasseur de géants fait envie et le mélange de fantastique et d’action a de quoi faire passer un bon moment, surtout en famille. Mais après tant d’attente et un pareil budget, on espérait plus d’ampleur dans le récit, et plus de magie dans le conte.

Informations supplémentaires et l’avis gigantisme du Margouillat

jack le chasseur de geantsL’avis du Margouillat : Le metteur en scène de X-men mais surtout d’Usual Suspect a planté là une mauvaise graine et récolte un petit film. On s’attendait à plus gigantesque.

Site : http://jackthegiantslayer.warnerbros.com/

 

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)