Nos actus
 

L’année prochaine

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 24 juin 2015
 
Réalisateur: Vania Leturcq
 
Acteur: Constance Rousseau, Jenna Thiam, Julien Boisselier, Kevin Azaïs...
 
Nationalité: Français, Belge
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Un double portrait raffiné, brillamment incarné par deux actrices convaincantes.

C'est un peu faible...


Le rythme pourra bercer les moins concernés... tant pis pour eux!


0
Posté le 23 juin 2015 par

 
Chronique
 
 

AnneprochaineAfficheClotilde et Aude sont inséparables. Après leur Bac, elles partent étudier à Paris. Une autre vie qui va révéler tout ce qui les sépare… Difficile de saisir une amitié dans son intimité. Et plus encore d’en décrypter la complexité parfois destructrice. Pour son premier long-métrage, Vania Leturcq s’y consacre avec beaucoup de sensibilité, dirigeant deux jeunes actrices remarquables. Très prometteur !

C

oltilde est secrète, effacée. Aude est charmeuse, expansive. Des caractères opposés pour une amitié indissoluble. Clotilde ne rêve que de partir, et faire ses études de philosophie à Paris. Mais pas question de partir seule. Elle inscrit Aude aux beaux-arts sans rien lui dire, et bien qu’elle s’en scandalise, celle-ci saute sur l’occasion lorsque son dossier est accepté. Aude laisse ses conquêtes, Clotilde sa famille, et elles emménagent à la capitale… A les voir si proches, on tomberait bêtement dans les clichés. C’est que les garçons ont rarement l’occasion de se glisser ainsi dans l’intimité d’une amitié entre fille, de ces communions qui font que l’on vit autant pour soit que pour l’autre. Au point de ne pas imaginer que l’autre ne rêve pas de ce dont on rêve. Pour son premier long, Vania Leturcq saisit cette amitié fusionnelle à l’heure où les personnalités tranchent et se trouvent un avenir. L’heure de partir, de faire sa vie à un autre rythme. L’occasion de se révéler, de grandir, de faire des rencontres et d’affronter ses illusions. Pour ses deux locataires, le cocon protecteur de cette amitié peut alors devenir le théâtre d’un étrange jeu de pouvoir, étouffant, explosif. Une relation cruelle qui remet en question qui a vraiment besoin de l’autre, et dans quelle mesure la vie de l’autre est une béquille pour ses propres incertitudes.

Très juste, cette chronique de la maturité à deux permet aussi d’évoquer avec une même inspiration l’étape des études, l’apprentissage d’une future vie professionnelle entre pic de passion et déconvenue, belles rencontres et découragement accablant. Loin des sauts d’humeur dont certains se contentent, la réalisatrice suit cette intimité partagée jusqu’au point où, précisément, elle ne peut plus l’être. Un regard précis mais pas inquisiteur, qui conserve son naturel et sa tendresse jusqu’au bout grâce à la belle performance d’un duo très séduisant : Constance Rousseau dans le rôle de Clotilde et Jenna Thiam dans celui de Aude. Devant nos yeux, elles quittent l’adolescence et deviennent femme, une métamorphose particulièrement subtile. Un duo soutenu par des seconds rôles de qualité, notamment Julien Boisselier et le toujours passionnant Kevin Azaïs. Une caméra qui trouve la bonne distance pour ne pas faire de nous des intrus, un scénario raffiné, un casting irréprochable : ce premier film est une réussite. Inutile d’ajouter que Vania Leturcq est une réalisatrice à suivre de prêt…


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)