Nos actus
 

Le Cinquième Pouvoir

 
Cinquieme-Pouvoir
Cinquieme-Pouvoir
Cinquieme-Pouvoir

 
Fiche Technique
 

Millésime: 04 décembre 2013
 
Réalisateur: Bill Condon
 
Acteur: Benedict Cumberbatch, Daniel Brühl, Anthony Mackie, David Thewlis…
 
Nationalité: Américaine
 
Genre: , ,
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.0
7/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Replace les évènements dans le cadre d'enjeux essentiels mais n'apporte pas de réponse ou de vérités sur cintres.

C'est un peu faible...


Il manquera a beaucoup, justement, ces réponses politiques et économiques.


Posté le 9 décembre 2013 par

 
Chronique
 
 

Avec WikiLeaks, Julian Assange a révolutionné le monde de l’information et ébranlé l’ordre mondial. Un évènement unique qui nous confronte à notre fantasme de la liberté et de la justice…

L

e Cinquième pouvoir raconte le début de l’aventure WikiLeaks jusqu’au coup d’éclat qui a fait chanceler la puissante administration américaine en dévoilant des centaines de milliers de courriers confidentiels. S’inspirant du livre de Daniel Domscheit-Berg racontant son expérience au coté d’Assange et du livre de David Leigh et Luke Harding sur WikiLeaks, Le Cinquième pouvoir revendique la liberté de la fiction, ce qui est essentiel. Selon ce parti pris, il raconte une version des faits qui ont conduit à l’implosion de Wikileaks, et un indispensable portrait de Assange. De son exil forcé, Assange en personne a sommé les acteurs de renoncer au projet de l’incarner au cinéma, et le portrait qui se dessine n’est pas consacré à sa seule gloire. On devine un homme complexe tant dans ses convictions, ses choix que dans sa vision de l’intégrité. Mais le film n’entend pas faire le tour d’une histoire qui est encore loin d’être finie, pas plus que d’éclaircir le mystère Assange. En revanche, il replace les évènements dans le cadre d’enjeux essentiels. Après avoir dénoncé banquiers, dictateurs et politiciens, WikiLeaks a concrétisé un fantasme caressé par chacun d’entre nous, mais dont personne ne veut prendre la responsabilité: abolir le secret. Pour le bien de tous? Pour répondre, il nous faudra d’abord tirer tous les enseignements d’un événement unique. Le film parvient par ce biais à l’essentiel: offrir le recul pour prendre conscience de l’onde de choc.

Julian Assange est-il un mégalo hors norme doté des moyens intellectuels nécessaire à ses folles ambitions? Un justicier en but à toutes les persécutions? Un agitateur dangereux à même de faire s’écrouler des systèmes entiers? Sûrement un peu de tout cela à la fois, ce qui fait qu’incarner le bonhomme tient de l’impossible. Justifiant sa réputation grandissante, le génial Benedict Cumberbatch y parvient pourtant. Assange est la personnalité la plus déstabilisante et fascinante de ce siècle. Imposant les bases d’une nouvelle donne de la communication et de l’échange d’information il a surtout ramené à l’individu et sa conscience des enjeux planétaires prétendument hors d’atteinte. Au-delà des polémiques, des diabolisations, il nous met face à nos responsabilités, fixant un prix à nos rêves de justice et de vérité. La parano n’est pas ici superflue, pas plus que les enjeux. Le scénariste a vu son ordinateur piraté, et a dû répondre aux questions du FBI. Grâce à une intrigue ramenée aux individus, un rythme prenant et un casting judicieux, le thriller de Bill Condon fonctionne, évoquant l’histoire et son écho sur notre société. Il fait aussi un juste constat du quatrième pouvoir, cette presse bien trop asservie et dépassée pour assurer encore son rôle de garde-fou face au pouvoir. Certains pourront critiquer des scènes oniriques assez théâtrales rythmant l’évolution de WikiLeaks. Mais cette illustration symbolique s’avère d’un réel secours narratif pour les moins familiers de l’usage du web. Passionnant et riche, Le Cinquième pouvoir illustre la vision dérangeante mais forcément inspiratrice du créateur de WikiLeaks, dont l’histoire est loin d’être terminée. En évoquent la façon dont Assange a assommé l’ordre mondial de l’information, il induit un cinquième pouvoir, celui du journalisme citoyen.

Informations supplémentaire et l’avis Je vais tout révéler du Margouillat

LecinquièmepouvoirafficheL’avis du Margouillat : À l’heure où la connexion est un droit du citoyen, évoquer le choc WikiLeaks et son créateur est indispensable. Sous la forme d’un thriller habile, et au-delà d’un portrait du fascinant Julian Assange, le film nous parle d’intégrité, de secret, de vérification des sources. C’est bien l’enjeu vital de l’information qui a ici la vedette, et c’est la force du film.

Site 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...