Nos actus
 

Le monde de Dory

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 22 juin 2016
 
Réalisateur: Andrew Stanton et Angus MacLane
 
Nationalité: Américain
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.5
7.5/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


La magie Pixar agit et on adopte très vite les nouveaux personnages. Hank le poulpe a un grand avenir!

C'est un peu faible...


L'infini du fond des mers nous manque. C'est entrainant et très amusant, mais peut-être un peu court...


0
Posté le 24 septembre 2016 par

 
Chronique
 
 

doryAffiche

P

as facile de mettre ses nageoires dans le sillage d’un film culte. Icône Pixar, Nemo est une référence de l’animation, et lui inventer une séquelle ne manque ni d’à-propos, ni d’audace. Une tentation trop forte pour l’industrie Disney, qui en fait son gros rendez-vous de l’été.Le plus gros intérêt de la manoeuvre repose sur son personnage principal : Dory, personnage craquant toujours à la limite de l’hystérie. En remontant dans le passé chaotique de ce poisson souffrant d’amnésie chronique, il faut bien reconnaitre que l’équipe du film à retrouver une part de l’inspiration de l’opus originel. L’horizon est sûrement un peu plus fermé, l’issue de la quête se déroulant essentiellement dans un parc aquatique, et l’intrigue manque tout de même d’envergure avec un parcours trop jalonné, et pas toujours servie par des flash-back un peu trop mécaniques. Mais ce que l’aventure perd en exotisme, elle le gagne souvent en rythme, grâce au concours de nouveaux personnages très réussis. Hank la pieuvre est un modèle du genre, animé avec génie, et que l’on espère retrouver très vite en vedette ! Qu’il s’agisse d’une otarie obsédée par un rocher ou d’un volatile sérieusement azimuté, plus les personnages sont timbrés, plus ils sont savoureux. Une fois encore, le doublage français est réussi, ce qui constitue un argument appréciable. Si Le monde de Dory n’égale pas celui de Nemo,  il profite du savoir-faire de la bande à Luxo et, réunissant l’essentiel du casting du premier opus – ne pas zapper la scène post-générique!- ces retrouvailles sont tout de même un plaisir solide qu’il serait dommage de ne pas s’offrir, surtout en famille. N’oublions pas un gros coup de coeur pour Piper, le court-métrage qui ouvre le programme…


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)