Nos actus
 

Le monde fantastique d’OZ

 
Oz
Oz
Oz

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2013
 
Réalisateur: Sam Raimi
 
Acteur: James Franco, Mila Kunis, Rachel Weisz
 
Nationalité: Américaine
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.5


 
Scénario
8.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
9.0


 
Notre note
8.4
8.4/10


Note des lecteurs
97 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


Ce Disney créé la surprise avec son univers onirique et tendre. James Franco est impeccable.

C'est un peu faible...


Sam Raimi exécute poliment et avec grand talent son travail. Les clins d'œil et l'humour second degré sont à oublier.


0
Posté le 15 mars 2013 par

 
Chronique
 
 

Pour réinventer le célèbre conte, Disney a choisit Sam Raimi. Plein de charme et de fantaisie, sacrément efficace et inventif, le résultat est particulièrement convaincant. Vivement conseillé à toute la famille !

O

scar Diggs est un magicien. Non dénué de talent mais plus occupé à recruter des assistantes séduisantes, il officie dans une foire minable. Maltraitant son assistant et rêvant de gloire, cet escroc plein de charme finit par séduire la donzelle de trop. Poursuivi par un père aussi musclé qu’en colère, Diggs s’enfuit avec son sac à malice en sautant dans une montgolfière. Un répit de courte durée : le dirigeable est emporté par un monstrueux cyclone. Échappant par miracle à la mort, Diggs reprend pied sur la terre ferme. Mais ne retrouve rien qu’il connaisse. Accueilli par des petites fées prêtes de le dévorer, il apprend de la charmante Theodora qu’il est dans le pays d’Oz, attendu par une prophétie. Celle-ci annonce la venue d’un fameux Magicien qui libérera Oz de la menace des terribles sorcières et en sera très généreusement récompensé. Agissant de tout son charme sur la belle, Diggs devine une occasion inespérée de s’enrichir. Il lui suffit de faire ce qu’il fait le mieux : mentir et duper tout le monde…

 Respectueux de l’œuvre originale, multipliant des références particulièrement plaisantes, il étoffe les personnages les plus passionnants et imagine un vrai monde de conte

Révélé par l’horreur la plus saignante des Evil Dead, encensé pour la trilogie SF des Spiderman, Sam Raimi a aussi brillé dans le registre du western avec le bien sympathique Mort ou vif et celui du thriller avec l’excellent Un plan simple. Il lui restait encore un univers important à explorer : le conte pour enfant. L’occasion s’est présenté lorsque Disney a décidé de faire revivre l’un des contes les plus célèbres du cinéma : Le magicien d’Oz. Une entreprise forcément excitante, mais qui reposait sur un scénariste au talent très aléatoire. Révélé par le sympathique Mon voisin le tueur, Mitchell Kapner ne s’est guère distingué par la suite (Romeo must die, Into the blue 2…). La surprise est d’autant plus plaisante. Revisitant le classique de L. Frank Baum, il imagine dans Le monde fantastique d’Oz le destin de celui qui deviendra le magicien d’Oz, l’âme bienveillante du pays merveilleux. Respectueux de l’œuvre originale, multipliant des références particulièrement plaisantes, il étoffe les personnages les plus passionnants – le magicien et les sorcières – et imagine un vrai monde de conte, plein d’humour, de fantaisie et d’une vraie poésie, à l’image du délicat personnage de la petite fille de porcelaine. Une matière dont Sam Raimi s’empare avec une énergie communicative.

C’est la première fois que Sam Raimi et son directeur de photo Peter Deming (Mulholland Drive, Evil Dead 2, Jusqu’en enfer…) tournent en numérique et en 3D. S’emparant du format, ils profitent pleinement de son potentiel, comme avec ces éléments qui sortent du cadre d’une introduction en noir et blanc, hommage au film de Victor Fleming oblige. Fort de son sens du rythme et de sa maîtrise des effets spéciaux, associant fond vert et décors réels, Raimi jongle avec les techniques pour composer un univers très vivant, décor d’une intrigue au rythme sans faille. Il faut ajouter à cette réussite des acteurs qui prennent un égal plaisir à se glisser dans leurs personnages. Mila Kunis et Rachel Weisz sont épatantes en vilaines sorcières, Michelle Williams charmante en gentille sorcière, la vedette revenant de bout en bout à James Franco, qui déploie tout son charme pour ce rôle d’escroc magnifique. Grâce à l’impertinence des personnages, la multiplication des nouvelles têtes et créatures, et par l’avalanche de péripéties hautement dosées en effets spéciaux, Sam Raimi est parvenu à gommer tout ce que le pays d’Oz pouvait avoir de mièvre pour ne laisser qu’une histoire pétillante et captivante. En battant des records à sa sortie – 150 millions dans le monde en 3 jours d’exploitation ! – on peut déjà prédire que la formule du conte revue et corrigée par Sam Raimi est un succès. De fait, Disney parle déjà d’un Oz 2. L’univers créé par Kapner s’y prête tout à fait…

Informations supplémentaires et l’avis magique du Margouillat

OZL’avis du Margouillat : Habile, léger, féerique, le maître de l’horreur nous fait ici un tour de magicien en transformant un univers un chouïa factice et kitch en univers onirique.

Site : Le monde fantastique d’Oz

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)