Nos actus
 

Le piano magique

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 19 février 2014
 
Réalisateur: Martin Clapp, Gabriel Jaquel et Anne Kristin Berge
 
Nationalité: Française, Polonaise, Belge, Norvégienne
 
Mise en scène
9.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
9.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
8.5
8.5/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Après la fantaisie des deux premiers, le troisième court hypnotise par sa beauté et son lyrisme

C'est un peu faible...


C'est trop court. Forcément…


Posté le 28 février 2014 par

 
Chronique
 
 

Oui ; c’est un programme pour acclimater les jeunes oreilles aux mélopées délicieuses de Beethoven et Mozart. Mais il convient parfois de retomber en enfance et de se glisser dans le public, à l’exemple de ce Piano magique. D’abord parce que le programme est d’un niveau à même de satisfaire le plus exigeant des amateurs d’animation : Les Démons de Ludwig de Gabriel Jaquel et Pl.Ink ! de Anne Kristin Berge sont des courts épatants. Mais aussi parce que le clou de ce court spectacle, le piano magique qui lui donne son nom, est un bijou à déguster sans faute. Histoire de garder en mémoire le nom de son maître d’œuvre : Martin Clapp. Après avoir fait preuve de son talent pour la fabrication d’une autre merveille de délicatesse, le Pierre et le loup de Suzie Templeton, Clapp a réalisé ce bijou associant marionnette en stop motion et image de synthèse. Un court qui faisait office de première partie à un film en 3D mi-animation mi-live, The Flying Machine, inédit en France. Ce programme court répare cette injustice pour le plus grand bonheur de Chopin, dont le génie est magnifiquement servie par l’interprétation de Lang Lang, rien que ça. Une aventure aérienne d’une maîtrise et d’un raffinement remarquable. On est impatient de retrouver Martin Clapp sur un autre projet. L’idée qu’il pourrait réaliser un long métrage inspiré par la série Captain Scarlet de Gerry Anderson laisse rêveur…

Informations supplémentaires et l’avis Guetta du Margouillat

Le piano magiqueL’avis du Margouillat : Ce n’est pas la première fois que les grands trouveront le prétexte d’accompagner les plus jeunes pour profiter du spectacle ! Les 48 minutes filent terriblement vite parce que les films sont d’une grande qualité. Le Piano Magique confirme que Clapp est un réalisateur à suivre de très près !

Site

 

 

 


watchingmachine

 
watchingmachine
Petit animal fouineur et curieux : ce margouillat nous scrute et donne un avis toujours aussi péremptoire que subjectif. Bref, un journaliste... un vrai.