Nos actus
 

Leopardi Il Giovane Favoloso

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 8 avril 2015
 
Réalisateur: Mario Martone
 
Acteur: Elio Germano, Michele Riondino, Massimo Popolizio, Anna Mouglalis...
 
Nationalité: Italien
 
Genre: ,
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.0
7/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


Une évocation riche, une reconstitution soignée, et une composition intense pour un destin unique

C'est un peu faible...


Dévoué au poète, limité dans son expression aux mots, l'exercice pourra semblé aride à certains...


0
Posté le 16 avril 2015 par

 
Chronique
 
 

Enfant surdoué, Leopardi devient l’un des esprits les plus brillants et novateurs de son temps, mais prisonnier d’un calvaire : son propre corps… La reconstitution est très belle, inspirée, évoquant un temps où l’esprit appartenait à l’aristocratie. La double bataille du poète contre cet ordre et la faillite de son corps est d’une très grande inspiration. Et la composition de Elio Germano est impressionnante.

P

armi les trois enfants du comte Leopardi, Giacomo est le plus doué. Il grandit dans le paradis d’une des plus importantes bibliothèques de la région, celle de son père, qui le désigne à la religion et maintient une discipline stricte. Véritable prodige, Giacomo s’évade par la poésie. Alors que les révolutions changent le monde, Giacomo ne peut plus cantonner sa vie aux murs de la bibliothèque. Comme ce corps qui, lentement, se recroqueville sur lui-même… On connaît peut-être son nom. Ce poète du XIXe siècle est un monument de la culture italienne, et l’on associe sa défiance des institutions et des pouvoirs établis au fondement de l’existentialisme. Et même du marxisme pour certains. En avance sur son temps, doué d’une plume unique, Leopardi a signé des textes bouleversants. Mais en dehors de l’Italie, on ignore sûrement le calvaire que fut sa vie, les conditions dans lesquelles s’est exprimé ce génie. Magnifiquement raconté par Mario Martone, qui a lu tous les textes du poète, sa précieuse correspondance, et a pu tourner dans la maison même de Leopardi, ce portrait d‘une époque compliquée est d’une richesse évocatrice rare.

Dans les faits, on devine comment on pouvait élever un esprit, le cantonner aux rayonnages d’une bibliothèque pour ensuite le promettre à une carrière. Et comment on pouvait réduire au minimum le contact avec le monde extérieur de ce qui restait le privilège des plus élevés socialement. On découvre aussi toute l’énergie, la rage, la passion qu’il fallait pour contraindre cet ordre, quand tout tenait souvent à un simple billet échangé… Mais le plus bouleversant, c’est le destin même de cet homme d’exception. Prisonnier d’une époque, d’un ordre social, son combat était viscéral, charnel, puisque jour après jour, la maladie frappait son corps, le faisant bossu, le tordant. Comme si Leopardi avait vécu dans sa chair les limites de l’humanité et du monde qui l’entourait.Le film de Martone nous fait revivre ce temps révolu avec un vrai souffle, une grande élégance. Une reconstitution de l’Italie fascinante qui tourne autour d’une composition douloureuse tant on voit le corps du poète se rabougrir, secoué de rébellions magnifiques. La composition de Elio Germano est vraiment remarquable, on en sortirait courbé soi-même. Un très beau film, vivement conseillé pour découvrir un esprit d’exception.

Au-delà de l’oeuvre fondatrice qu’il a laissé, Le destin de Leopardi est une parabole vivante. Songer que ce prodige dû batailler autant contre les conventions de sont temps que la douleur de ce corps qui le trahit donne à son destin la dimension d’une tragédie pleine de sens. Classique et admiratif, un »biopic » très réussi.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)