Nos actus
 

Les Chevaliers du Zodiaque – La légende du Sanctuaire

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 25 février 2015
 
Réalisateur: Keiichi Sato
 
Nationalité: Japonais
 
Genre: , ,
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
6.0


 
Notre note
6.8
6.8/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


L’animation est très réussie, les décors soignés, et le choix du segment de l'histoire finalement avisé.

C'est un peu faible...


90 minutes pour faire le tour de Saint Seiya, forcément, c’est court...


0
Posté le 24 février 2015 par

 
Chronique
 
 

Les chevaliers du Zodiaque sont prêts à se sacrifier pour que la déesse Athéna retrouve son destin. Quitte à affronter les Chevaliers d’Or dans le sanctuaire du Grand Pope… C’est l’une des séries phares qui a révélé la japanim’ aux petits français. Et en dépit d’un format réducteur, ce film retrouve l’esprit de ses héros, revisités par une animation particulièrement efficace. Petits et grands enfants apprécient…

L

orsque l’ordre du Sanctuaire fut bouleversé par la toute-puissance du Grand Pope, un chevalier prit tous les risques pour tenir hors de son influence la toute jeune Athéna, Déesse destinée à devenir gardienne de l’équilibre. Réfugiée sur terre, Athéna a pu grandir en paix. Maintenant en âge de découvrir son destin, elle fait la connaissance de ceux qui ont été formés pour la protéger : les Chevaliers du Zodiaque… Dragon Ball et Ken sont là pour nous le rappeler : décliner une saga extrêmement populaire en un seul long métrage fédérateur est une entreprise risquée. Surtout lorsque ce film n’entend pas intégrer une chronologie, comme c’est souvent le cas pour les OAV. Et de toutes les sagas du manga et de la japanim’, l’adaptation la plus délicate était assurément celle de Saint Seiya, série intronisée culte par sa découverte lors des années 80. Nées sur le papier avant d’envahir les petits écrans de la planète, les différentes séries des fameux Chevaliers du Zodiaque comptent plus de 240 épisodes. Comment un long métrage pourrait il refléter pareille succes story ? Le nostalgique se dit qu’au mieux c’est un crève-cœur, au pire, un désastre. Annonçons le haut et fort, si les choix sont forcément cruels, le crève-cœur se regarde avec énormément de plaisir et atteint son objectif majeur : présenter dans toute leur gloire les chevaliers du zodiaque au plus large public.

Conscient de l’ampleur de la tache, mais surtout de l’impact des déclinaisons les plus populaires, le film se concentre sur le Sanctuaire et ses Chevaliers d’Or, un juste choix pour resituer le rôle des différentes « stars » de la mythologie inventée par Masami Kurumada. Un choix intelligent parce qu’il fallait aussi penser à ceux qui n’ont jamais vu la série, il y en a, ou qui l’ont découvert par morceau, et ils sont encore plus nombreux… Même si les 93 minutes de film ne permettent pas de passer par toutes les maisons du Sanctuaire, la ballade constitue une très honnête présentation. Et on ne regrette pas longtemps que l’allure quelque peu efféminée de certains personnages, qui avait tant fait jaser dans les années Dorothée, ait été gommée par une approche plus contemporaine. Un dépoussiérage séduisant qui participe à la réussite d’une animation particulièrement spectaculaire. On ne connaît pas assez Keiichi Sato, le réalisateur de cette indéniable réussite. Designer sur les séries live Bioman et San Ku Kai, puis sur les animés de mecha Big O et Tiger & Bunny, sa première réalisation fut une série d’OAV à l’animation remarquable passée trop inaperçue, Karas. Et seuls les veinards initiés auront pu voir ses deux précédents longs métrages, le très sombre animé Ashura et la séduisante adaptation live de Black Butler. Avec la bénédiction de Masami Kurumada en personne, producteur délégué en chef de cette Légende du sanctuaire, Keiichi Sato fait ici pour le plus large public la démonstration de son savoir-faire. Les inconditionnels retrouveront bien des souvenirs, et les débutants pourront aisément se familiariser avec ce classique. Habiles, soigneusement pensés et sacrément bien mis en image, voilà des Chevaliers du Zodiaque franchement convaincants !

Informations supplémentaires et le noble jugement du Margouillat

leschevalierszodiaqueAfficheL’avis du Margouillat
Il est forcément gonflé de réduire une saga culte comme Saint Seiya à un long métrage. Mais le film a pensé à ceux qui ne connaissent pas encore les Chevaliers du Zodiaque. Son choix scénaristique est plutôt habile, et conforté par une animation carrément séduisante. De quoi alimenter un peu plus une popularité qui ne se dément pas…

Site


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)