Nos actus
 

Les Cowboys

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 25 novembre 2015
 
Réalisateur: Thomas Bidegain
 
Acteur: François Damiens, Finnegan Oldfield, Agathe Dronne, Ellora Torchia...
 
Nationalité: Français
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.5
7.5/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Un récit inspiré et ambitieux, servi par des acteurs concernés. Une fiction qui invite à réfléchir...

C'est un peu faible...


Le télescopage avec les tragédies que nous vivons ne doit pas brouiller la démarche de ce film...


0
Posté le 2 décembre 2015 par

 
Chronique
 
 

cowboyAffiche

N

e nous y trompons pas. Les Cowboys ne se trouve pas tragiquement en phase avec l’actualité parce qu’il la suit, mais bien parce que son réalisateur est un scénariste de grand talent, qui a travaillé son histoire bien avant que la réalité ne le rattrape. Première réalisation de Thomas Bidegain, scénariste de Un Prophète, De rouille et d’os et La Famille Bélier, Les Cowboys n’a rien d’un film opportuniste. Et si le fil rouge de l’histoire remonte la piste d’une jeune fille qui a suivi par amour un musulman radical, le sujet n’a qu’un rapport secondaire avec les réseaux islamistes, une relation anecdotique mais pertinente avec le terrorisme. Les Cowboys parle de la famille, de ce qui en fait un tout, et des conséquences dramatiques que peut avoir pour tous la disparition d’un de ses membres. Comment le désastre se trouve amplifié par le silence qui suit cette disparition. C’est aussi un regard fort sur ce que l’on transmet, en bien comme en mal, et le temps qu’il faut pour s’en défaire ou se l’approprier. D’un bloc, émouvant dans son opiniâtreté désespéré, et en même temps passablement antipathique par ce même aveuglement, François Damiens s’empare des rênes du film, qu’il malmène avec rudesse. Très inspiré, il disparait totalement derrière son personnage. Une performance qui trouve un écho brillant dans celle de son fils de cinéma, l’excellent Finnegan Oldfield. Les Cowboys s’attache particulièrement à son histoire, à sa métamorphose d’ ado soumis et fidèle en complice d’une quête sans fin. Une vie écrite pour lui par un autre, un destin qu’il poursuivra jusqu’à un dénouement où il se trouvera enfin lui-même. Après ses prestations dans Geronimo, Ni le ciel ni la terre et avant Bang Gang, ce jeune acteur impressionnant fait preuve de tout le talent que l’on pouvait espérer de lui. Son rôle n’est pas une révélation, mais bien la confirmation que Oldfield est un grand de demain. Accrocheur, juste, Les Cowboys ménage intelligemment la distance d’avec cette actualité qui n’a cessé de suivre la conception du film, et de confirmer l’instinct de son réalisateur. Un premier film intense à la hauteur de nos espoirs.

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)