Nos actus
 

Les enquêtes du Département V : Profanation

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 8 février 2015
 
Réalisateur: Mikkel Norgaard
 
Acteur: Nikolaj Lie Kaas, Fares Fares, Pilou Asbæk, Danica Curcic...
 
Nationalité: Danois
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.0
7/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Intrigue tendue, atmosphère prenante, acteurs attachants, le Departement V est le bienvenu!

C'est un peu faible...


Sans que ce soit indispensable, voir Miséricorde avant Profanation décuple le plaisir...


0
Posté le 7 avril 2015 par

 
Chronique
 
 

Spécialistes des enquêtes classées, Carl et Assad ressuscitent le cas d’un double meurtre officiellement élucidé. Et comme à leur habitude, ils sont prêts à payer le prix fort de la vérité… L’attachant duo du Département V trouve aisément sa place dans la famille du polar nordique, et débarque avec une proposition inédite : Profanation la séquelle sort en salle en même temps que le premier opus inédit, Miséricorde, sort en e-cinéma…

U

n homme bouleversé vient solliciter l’aide de Carl Mørck, qui l’envoie balader avec son amabilité habituelle. Mais lorsque le corps de l’homme est retrouvé, Carl replonge sans hésiter dans le dossier qui a hanté cet ex-flic jusqu’à son suicide : le double meurtre de ses enfants, 20 ans plus tôt. Meurtre pour lequel un coupable, qui a avoué, a été jugé. Épaulé par Assad, son indispensable assistant, Carl en fait le nouveau dossier du Département V, quoiqu’il en coûte… La réputation du policier nordique n’est plus à faire. Il ne se passe pas un trimestre sans que nos librairies ne révèlent une nouvelle perle de noirceur. Les romans du danois Jussi Adler-Olsen font partie de ces plumes appréciées dont le potentiel cinématographique attend d’être exploité. Son Département V, placard pour flics indésirables devenu division experte en affaires enterrées, ne demandait qu’à naître sur grand écran. C’est ce que le réalisateur Mikkel Norgaard a parfaitement réussi, confiant les rôles de ce binôme improbable à deux acteurs formidables : Nikolaj Li Kass (Anges et démon, The Killing) dans le rôle de l‘invivable Carl, et Fares Fares (Sécurité Rapprochée, Easy Money) dans celui de Assad, aussi humain que Carl peut-être détestable…

Atmosphère tendue, personnages parfaitement dessinés, usage avisé d’un montage incluant d’inévitables flash-back, les enquêtes du Département V sont aussi sombres que prenantes, et savent ne pas se ressembler. Le peu de goût du réalisateur pour la violence amenant à des choix profitant au suspens. Il convient de parler d’enquêtes au pluriel, car si l’on devrait compter une dizaine de romans au final, la production s’est d’ores et déjà engagée sur 4 adaptations avec la même équipe. Une chance rarement donnée de travailler des personnages et un univers, et une équation qui porte ses fruits : Profanation a été le plus gros succès du box-office danois, après le succès d’un premier opus inédit chez nous… Ce premier film, Miséricorde, manque indubitablement au spectateur pour profiter pleinement du très bon Profanation. Alors la production a fait le choix d’une distribution novatrice encore expérimentale : Miséricorde est disponible en e–cinéma depuis le 27 mars. Au regard de l’encombrement total de nos salles avec 15 et 20 sorties par semaine, cette piste est à considérer avec attention… On ne saurait donc trop encourager ceux qui ont apprécié Profanation à découvrir en e-cinéma Miséricorde, la rencontre entre Carl et Assad pendant la passionnante première enquête du Département V. Respectant la chronologie, les puristes commenceront plutôt par la découverte de Miséricorde dans leur salon avant d’apprécier pleinement Profanation en salle…

Inforamtions supplémentaires et avis passionné du margouillat

profanationafficheL’avis du margouillat : Le duo de flic en délicatesse fonctionne bien, l’intrigue se complique agréablement, s’enrichissant de personnages torves, inquiétants, passionnants. Du polar solide et poisseux comme nos voisins nordiques savent le concocter. Et l’idée que l’on retrouve ce binôme dans un proche avenir pour d’autres enquêtes rend l’entreprise excitante. On en prendrait facilement l’habitude…

Site officiel


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)