Nos actus
 

Les gardiens de la galaxie

 
Les gardiens de la galaxie
Les gardiens de la galaxie
Les gardiens de la galaxie

 
Fiche Technique
 

Millésime: 13 août 2014
 
Réalisateur: James Gunn
 
Acteur: Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Lee Pace…
 
Nationalité: Américaine
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
9.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
8.0
8/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


De la SF musclée, poilante, habile et prenante, menée par un casting de perso cultes

C'est un peu faible...


Trop court.


0
Posté le 18 août 2014 par

 
Chronique
 
 

Les années 80 ont marqué leur temps par l’efficacité, l’inventivité et la légèreté de ses fictions. Ces Gardiens de la galaxie en retrouvent la verve et l’énergie, un coup de poker payant pour le duo Marvel-Disney, qui s’offre là un carton décalé bourré de caractère. On ne verra plus jamais les ratons laveurs de la même façon !   

U

n voleur accroc à la musique humaine des années 80 est en possession d’un globe recherché par les pires individus de l’univers. Face à un destin funeste, il se fera sauveur du monde, épaulé par une invraisemblable brochette d’outsiders extraterrestres… Un film de pure science-fiction qui commence sur le « I am not in love » de 10CC, et se conclue sur Marvin Gaye et les Jacksons 5 ne peut être qu’un grand bonheur ! Une SF libre, défoulatoire, qui creuse un sillon bien personnel à l’écart de ce que nous connaissons déjà. On ne pouvait pas demander mieux. Après le parcours sans faute des icônes du comics sur grand écran, élaborant un véritable monument de cinéma autour de la pierre angulaire qu’est Avengers, Marvel et Disney s’offrent là une réelle audace. Il s’agit de rendre populaire l’équipage de héros le plus barré, le plus décalé  et infréquentable qui soit,  de ce genre de personnages qui ne sont à la portée que des inconditionnels du comics. Imaginés dans les années 60, Les gardiens de la galaxie ont repris vie en 2008 avec un nouvel équipage délirant. Un assemblage d’outsiders aliens autour d’un voleur qui s’est baptisé d’un prétentieux Starlord, de la SF pure et dure où les couleurs de peaux électriques jonglent avec les péripéties explosives. Une version décapante du space opera, car baigné d’un humour absolument savoureux, qui insuffle au fantastique ce que 48 heures ou Le flic de Beverly Hills avaient apporté au polar d’action.  Luc Besson a récemment expliqué qu’il voulait trouver un moyen de faire rire avec de la vraie SF en réalisant Le Cinquième élément. Les gardiens de la galaxie s’inscrit à son tour dans cette démarche risquée, mais extrêmement populaire lorsqu’elle est réussie. Et c’est tout à fait le cas.

Le pari était pourtant gonflé, puisque Les gardiens de la Galaxie a été confié non sans surprise  à James Gunn, réalisateur et coscénariste. Révélé par Tromeo et Juliet, la comédie musicale la plus tarée et hilarante des productions Troma, salué pour son excellent scénario de L’armée de morts, il s’est fait une spécialité de revisiter par la satire l’univers des super héros avec deux inédits chez nous, The Specials et l’excellent Super, que l’on ne peut que recommander en DVD ! Avec pour seules gloires dans nos salles l’amusant Horribilis et une négligeable participation à My movie project, on n’imaginait mal Gunn aux commandes d’une si grosse production. Honte à nous : il balaie toute nos craintes, entretenant le fun et le rythme avec une redoutable efficacité, élaborant au cœur de l’univers codifié de Marvel un havre pour les bad boys héroïques, un peu comme s’il n’y avait que des Han Solo dans Star Wars… Et quelle réussite que ce casting. Chris Patt a probablement trouvé le rôle de sa vie avec Starlord, et passant du bleu d’Avatar au vert de Gamora, Zoe Saldana ajoute un personnage classieux de plus à son palmarès. Impressionnant à souhait, Dave Bautista fait un Drax impeccable, Benicio del Toro et Lee Pace enrichissant avec talent les rangs des individus les plus inquiétants. Mais les grands gagnants sont en image de synthèse : déjà adoré des connaisseurs, Rocket Racoon va sans nul doute devenir un personnage culte dont tout le monde attendra le retour. Quant à Groot, croisement entre les Ents de Tolkien et l’arbre-troll des Celtes, c’est une déconcertante et bouleversante réussite. Animé avec génie, on l’adopte dans la seconde.

Dire que c’est une réussite est déjà un euphémisme. Les résultats en salle font déjà briller les yeux, avec 94 millions de dollars en un premier week-end aux USA. Le second volet est déjà en chantier, et on parle même d’un passage de Gamora sur le plateau de la Guerre des Etoiles de J.J. Abrams. Tout est possible, et c’est bien la grande réussite qu’incarne ces Gardiens de la galaxie pour le duo aux commandes. Le résultat de l’opération est totalement positif pour ce Marvel développé par Disney, prouvant qu’ils peuvent aussi sortir des clous, explorer plus loin dans un univers moins sage, tout en gardant l’efficacité d’une formule magique qui fait merveille depuis le premier Iron Man. L’avenir de l’héritage Stan Lee n’a jamais paru aussi florissant. Avec un été aussi pourri, il serait inconcevable de ne pas se remonter le moral en salle en découvrant cet épatant Les Gardiens de la Galaxie !

Informations supplémentaires et l’avis E.T. is dead du Margouillat

Les gardiens de la galaxie afficheL’avis du Margouillat : Les années 80 ont marqué leur temps par l’efficacité, l’inventivité et la légèreté de ses fictions. Ces Gardiens de la galaxie en retrouvent la verve et l’énergie, un coup de poker payant pour le duo Marvel-Disney, qui s’offre là un carton décalé bourré de caractère. On ne verra plus jamais les ratons laveurs de la même façon !   

Site 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)