Nos actus
 

Les Saisons

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 27 janvier 2016
 
Réalisateur: Jacques Perrin et Jacques Cluzaud
 
Nationalité: Français, allemand
 
Genre:
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.8
7.8/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Les images sont comme toujours admirables, et servent utilement une prise de conscience urgente.

C'est un peu faible...


Le choix d'un commentaire minimum peut être frustrant, mais les curieux ont de quoi se documenter...


0
Posté le 26 janvier 2016 par

 
Chronique
 
 

saisonaffiche

L

orsqu’il parle de sa passion pour le monde sauvage, de l’incomparable extase à être le premier à voler parmi les oies, à courir avec les loups, à saisir toutes ces images inouïes, Jacques Perrin rajeunit de vingt ans. C’est l’effet qu’aura peut-être sur vous Les Saisons. Car c’est un sacré défi qu’il s’est imposé. Loin des horizons sans fin des migrateurs, des secrets des océans, Jacques Perrin s’attaque au plus difficile : évoquer ce que nous avons perdu, et que l’on ne peut plus voir. Mais pour autant respecter sa ligne de conduite, et filmer au plus prêt du sauvage, sans employer la moindre manipulation. Montrer ce qu’était l’Europe avant que l’industrie des hommes n’en façonne ses paysages et retrouver une faune disparue. Remonter aux origines, lorsque l’homme partageait des territoires qui n’étaient pas encore les siens, après qu’un changement climatique changea le continent glacé en une immense forêt. Il n’aura fallu que deux ans aux équipes du film pour réunir les images nécessaires à accomplir cette remontée chronologique, mettant en vedette des espèces devenues rares ou totalement disparues, une reconstitution « vivante » où l’homme vient faire une figuration. Il aura fallu aller en Roumanie pour trouver des familles d’ours, en Pologne pour suivre des chevaux incroyables, et retrouver en Norvège les descendants des temps glacés, mais de très nombreuses images ont été tournées en France. Il faut y voir un message d’espoir très pragmatique. Si l’évolution de l’humanité a opéré une terrible sélection dans le monde du vivant, l’homme civilisé prend peu à peu conscience de l’importance du sauvage, de sa variété. Fidèle à la ligne de conduite de son producteur et coréalisateur, le film se refuse à commenter trop abondamment, nous abandonnant à la fascination d’un monde magnifiquement vivant, qui répète devant nous les rituels immuables de sa survie. Une fois encore, l’approche intimiste d’un monde qui nous est trop étranger est émaillée d’images stupéfiantes. On est hypnotisé par la querelle entre chevaux, l’affrontement entre ours, et totalement incrédule à suivre le vol surréaliste d’un lucane cerf-volant, ou le ballet aérien des écureuils. Narratrice indispensable, la musique de Bruno Coulais souligne l’intensité des images avec une belle variété…  En parlant de son travail, Jacques Perrin hésite à se voir pédagogue. Pourtant, c’est bien ce qu’il est. S’il ne donne pas de leçon scolaire, il éduque le regard, invite à la réflexion et, en nous laissant seuls avec ces scènes merveilleuses de pureté, réduit la terrible distance que nous avons établie d’avec nos cousins des forêts. Les Saisons est un bol d’air frais, un voyage’ qui invite à réfléchir sans nous forcer la main, sans imposer de certitudes commodes. Un travail subtil et infiniment scientifique, qui se poursuit auprès du plus large public par de nombreuses parutions, ainsi qu’une application gratuite multisupport qui fait un carton, Les Saisons : Morphosis.

 

Le site: le site de Les Saisons

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)