Nos actus
 

Les Suffragettes

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 18 novembre 2015
 
Réalisateur: Sarah Gavron
 
Acteur: Carey Mulligan, Helena Bonham Carter, Meryl Streep, Brendan Gleeson...
 
Nationalité: Britannique
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.8
7.8/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Un film fort, intelligemment écrit et brillamment interprété. Un rappel judicieux et nécessaire.

C'est un peu faible...


Le plus négatif au finaln, c'est que Suffragettes soit le premier film véritablement consacré à un tel combat...


0
Posté le 2 décembre 2015 par

 
Chronique
 
 

suffraaffiche

L

es suffragettes étaient des élégantes excentriques qui, entre deux tasses de thé à la bergamote, allaient joyeusement moquer la toute-puissance masculine de la société britannique. Certaines images les ont figés en plein exercice de leur rébellion, embarrassées par l’ampleur de leurs belles robes et de leurs grands chapeaux lorsqu’il fallait balancer des pavés dans les vitrines. Voilà l’image que l’on a tous des suffragettes. Une fantaisie sociale de début de siècle, balayée par le militantisme d’un MLF décomplexé. Il était temps qu’un film raconte leur histoire. Celles de femme qui n’ont pas plus la propriété de l’argent qu’elle gagne que celle de leur propre enfant. Asservies aux hommes au-delà de toute décence, elles ont essentiellement le droit de se taire. Avec l’histoire de Maud, la blanchisseuse qui ne supporte plus de voir autour d’elle la plus infecte injustice considérée comme une tradition de vie, on comprend parfaitement ce qu’est une suffragette en 1912, en Angleterre. Devenir une suffragette, c’était tout perdre, souffrir toutes les humiliations en prison, se faire massacrer par une police qui s’en donne à cœur joie. En fait, c’est un miracle que la cause soit sortie de la chape de plomb que la société britannique faisait peser sur la cause de celles qui voulaient le droit de vote, censurant la presse avec un aveuglement total. De l’écriture à la réalisation en passant par la production, Les Suffragettes est un film de femmes. Il fallait que ce le soit. Pour autant, ce n’est pas un film réservé au public féminin. Au contraire, tout le monde doit voir ce film, reconsidérer ce très récent passé un peu vite oublié, réaliser ce qui était, et ce qui a changé. Un film à diffuser dans les lycées, les collèges, de ces leçons d’Histoire que de trop nombreux membres de la gent masculine gagneraient à découvrir. Le film de Sarah Gavron restitue une époque, replace les évènements historiques, et raconte une vie de fiction qui nous touche. Il est vrai que son casting est irréprochable. Helena Boham Carter est parfaite, Brendan Gleeson assure avec intelligence le rôle d’un policier qui fait son sale boulot sans rien ignorer de la réalité, et Carey Mulligan donne à son personnage de Maud autant de fragilité que de force. Une évocation juste, forte et absolument nécessaire.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)