Nos actus
 

Les vacances du Petit Nicolas

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: Juillet 2014
 
Réalisateur: Laurent Tirard
 
Acteur: Valérie Lemercier, Kad Merad, Dominique Lavanant, Mathéo Boisselier, François-Xavier Demaison, Bouli Lanners, Francis Perrin, Daniel Prévost, Bruno Lochet
 
Nationalité: Française
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
6.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
6.0


 
Notre note
6.3
6.3/10


Note des lecteurs
2 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


Le ton est joyeusement gamin, un peu trop peut-être, et mise sur une nostalgie fifties plutôt réussi.

C'est un peu faible...


Les gags sont de qualité plus inégale, le rythme moins carré qu’avec le premier film.


0
Posté le 18 juillet 2014 par

 
Chronique
 
 

C’est l’heure des vacances pour Nicolas. Avec un bord de mer à explorer, une nouvelle bande de copains pour faire des bêtises, une mémé impossible et des parents déchaînés… Après le succès mérité d’un premier film réussi, l’équipe de Laurent Tirard reprend sa partition et l’adapte à l’été sur une trame originale.

L

e retour sur grand écran du petit héros inventé par Sempé et Goscinny était très attendu. Il faut dire que le premier Petit Nicolas avait relevé le défi de cette adaptation délicate avec beaucoup de réussite, au point d’appeler à une suite inévitable. Pour ce second film, Laurent Tirard retrouve toute son équipe, et cosigne avec Grégoire Vigneron un scénario qui puise un peu moins dans les livres et un peu plus dans leurs propres souvenirs. Pour s’approprier plus encore l’œuvre culte, rien de plus judicieux que cet espace estival adoré des Français, surtout passé au filtre savoureux des années 50 ou 60. Le résultat est-il aussi séduisant que le premier film ? Pas tout à fait. Le rythme souffre de s’attarder un peu trop sur certains gags, s’abandonnant à quelques flottements superflus à d’autres moments, mais rien de vraiment dramatique. Le plus regrettable nous rappelle toute l’audace du premier film. Son succès était dû à une vraie prise de risque : reléguant un casting prestigieux d’adultes aux rôles secondaires, la vedette était donnée à une troupe de gamins inconnus, mais particulièrement bien choisis. Les vacances du petit Nicolas ne trahit pas notre jeune héros, mais le film se consacre beaucoup plus aux personnages tenus par les adultes, à commencer par Valérie Lemercier et Kad Merad qui s’emparent de la vedette et font le spectacle.

On pourra regretter que l’été du petit Nicolas soit plutôt celui de sa famille au grand complet, mais c’est un choix stratégique qui se respecte, et peut compter sur un atout de poids : Tirard et son équipe ont misé avec réussite sur la carte de la nostalgie. Le code couleur du premier film, le rouge et le noir caractéristique des vêtements du petit Nicolas, font place à une carte postale à base de jaune et de bleu, qui habillent la forêt de parasols, les cabines de bains et jusqu’aux serviettes de table, pendant que les cyclistes filent toujours par cinq, comme dans les célèbres boites de jouets des années 60, et que le parking accueille une écurie de voitures d’époque digne d’une convention de collectionneurs. Profitant de ce décor de livre d’image, Tirard pimente les bêtises des petits et les quiproquos des grands de références cinématographiques souvent réussies, de l’univers de Tati aux couloirs de Shining… Parmi les autres bonnes surprises, les enfants choisis pour cette suite ne déçoivent pas, et on regrette que cette relève ne dispose pas de plus de temps pour installer ses personnages. Apportant une personnalité attachante au personnage créé par Maxime Godard, Mathéo Boisselier est une belle trouvaille dans le rôle de Nicolas. En dépit de personnages parfois excessifs – le réalisateur italien- et de péripéties un peu empressées, le film tient ses promesses et parvient même parfois à retrouver l’esprit de Goscinny, à l’exemple de la conversation absurde entre le papa de Nicolas et le « Patron » de la buvette… L’adaptation reste un défi, mais Laurent Tirard est rôdé à l’exercice, et s’en tire à nouveau avec les honneurs. Car même avec ses bémols, cette comédie familiale saura trouver un large public en salle.

Informations supplémentaires et l’avis Croc Vacances du Margouillat

LesvacancesdupetitnicolasL’avis du margouillat : Moins convaincant que le premier opus, cette suite saura cependant retrouver son public grâce à un casting attachant et une nostalgie orchestrée avec habileté.

Site

 

 

 

 

 

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)