Nos actus
 

Maléfique

 
malefique-angelina-jolie
malefique-angelina-jolie
malefique-angelina-jolie

 
Fiche Technique
 

Millésime: 28 Mai 2014
 
Réalisateur: Robert Stromberg
 
Acteur: Angelina Jolie, Elle Fanning, Sharlto Copley, Sam Riley…
 
Nationalité: Américaine
 
Genre:
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.5
7.5/10


Note des lecteurs
4 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


La qualité des images soutient cette judicieuse remise en cause d’un manichéisme poussiéreux !

C'est un peu faible...


Certains mauvais esprits pourront regretter que Maléfique révèle tant de bonté…


0
Posté le 26 mai 2014 par

 
Chronique
 
 

Une super méchante de Disney prend la vedette, et dévoile un passé en forme d’excuse à sa vilaine réputation. On apprécié l’exercice qui élague dans le mièvre et, au prix de quelques réflexes marketing, ajoute à la force d’un conte pour tous. La composition d’Angelina Jolie n’en est que plus fascinante !

H

umains et créatures magiques vivaient séparément lorsque Maléfique, une jeune fée douce et sincère, rencontra un petit orphelin. De cette relation unique naquit un amour magnifique. Mais en grandissant, le jeune garçon se laissa gagner par l’ambition… C’en est bien fini des contes mièvres et des gentils héros conventionnels ! Finies les princesses belles et timides, limite niaises, surtout douées pour le ménage avec les oiseaux de la forêt ou fredonner de jolies chansons en attendant le héros. De Rebelle à Raiponce, les filles changent de ton, virent à la caricature comme dans Il était une fois, et prennent toute la place ! Quid du prince charmant ? Cet épuisant gentil, sourire éclatant et personnalité transparente, n’a plus les faveurs de grand monde. Exemplaire au point de naviguer entre indifférence et agacement, on lui préfère le séduisant voleur, l’habile bonimenteur de foire ou le brave éleveur d’élans. Avec Maléfique, Disney franchit le pas et ose réécrire l’épuisante formule du bon contre le méchant, remettant en cause ce manichéisme pesant qui eut si longtemps valeur de loi et de morale. Première à bénéficier de cet examen de conscience, la terrifiante Maléfique se voit offrir une enfance, un passé et une âme torturée. Elle était fascinante et magnifique, la voilà émouvante et attachante. Et petits et grands apprécient…

Pour interpréter cette Maléfique de toute beauté, Angelina Jolie est simplement idéale, menant l’action avec une présence fascinante. Il faut dire que la première réalisation de Robert Stromberg est une vraie réussite. Référence incontournable des effets spéciaux (Avatar, 2012, Alice au pays des merveilles, Aviator…) Stromberg construit un univers visuel captivant, saupoudré de batailles impressionnantes et riche d’un monde des fées très inspiré. Entre les lutins lanceur de boue et les basilics comme on les imaginait au moyen âge, son bestiaire est magnifique. Pour accompagner ce souffle de conte épique, le brave roi malheureux subit aussi les affres de la mauvaise conscience, offrant au surprenant Sharlto Copley une composition passionnante. Le plus délicat revient au sourire solaire de Elle Fanning, qui campe une princesse Aurora agréablement dépourvue de niaiserie. Même le prince charmant de circonstance assume gentiment sa figuration. Le classique est donc habilement réécrit, et Disney sort grandi de cette audace, la pointe de noirceur s’épanouissant grâce à une belle 3D. Les méchants ont-ils donc gagné le cœur du public ? À force de ne plus rien avoir à dire, ce sont les « gentils » qui leur ont laissé la place. Et au final, c’est le conte lui-même qui retrouve un petit peu de ce que les Grimm, Andersen et Perrault avaient su transmettre avec leurs créations universelles, et que les adaptations successives avaient si tristement édulcoré. Un conte qui bouscule gentiment les certitudes, mais le fait avec talent.

Informations supplémentaires et l’avis Comme un ouragan du Margouillat

Malefique afficheL’avis du Margouillat :Pour son premier film, Robert Stromberg joue de sa maîtrise des effets spéciaux pour composer un merveilleux plein de magie et d’énergie. Du beau spectacle au service d’une réécriture astucieuse et révélatrice. Ou comment les méchants fauchent la vedette aux gentils pour mieux atteindre le cœur d’un public plus exigeant…

Site 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)