Nos actus
 

Man Of Tai Chi

 
Man_of_Tai_Chi
Man_of_Tai_Chi
Man_of_Tai_Chi

 
Fiche Technique
 

Millésime: 30 Avril 2014
 
Réalisateur: Keanu Reeves
 
Acteur: Tiger Hu Chen, Keanu Reeves, Simon Yam, Iko Uwais…
 
Nationalité: Américaine, Chinoise, Hong-kongaise
 
Genre:
 
Mise en scène
6.0


 
Scénario
4.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
5.0


 
Notre note
5.3
5.3/10


Note des lecteurs
2 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


Les combats ont de l’allure et les différents combattants montrent leur savoir faire

C'est un peu faible...


L’intrigue ne brille pas par son inventivité ou sa profondeur


0
Posté le 30 avril 2014 par

 
Chronique
 
 

Trop classique dans sa forme et trop timide dans ses ambitions, cette histoire use de grosses ficelles et ne nous apprend pas grand-chose. Un film de genre qui révèle un aspect méconnu du sage Tai Chi et un athlète plutôt sympathique, Tiger. Mais Keanu Reeves ne s’en sort pas si mal derrière la caméra à l’heure de la castagne.

Champion de Tai Chi, Tiger se laisse entrainer dans une compétition hors la loi pour sauver le temple où est né sa discipline. Plus que l’appât du gain, c’est bientôt le goût d’une compétition extrême qui va pervertir sa personnalité…  Qu’un acteur hollywoodien, propulsé mythe vivant avec la saga Matrix, devienne l’icône hybride d’une certaine image de l’Asie est insupportable pour certains. On pouvait donc s’attendre à ce que le premier film réalisé par Keanu Reeves se fasse dégommer à boulets rouges. D’autant que le bougre en rajoute : Man of Tai Chi est un film tourné en chine avec une équipe essentiellement chinoise, et qui s’inscrit dans le genre arts martiaux. Pour autant, ce film n’est pas une lubie de l’acteur, mais bien un film de potes. Ou du moins de tribu. Man of Tai Chi est le premier film mettant en vedette Tiger Hu Chen, ami de Keanu Reeves pour avoir été le coach de l’acteur sur plusieurs films, dont la trilogie des Washowski. Le duo a si longtemps travaillé sur le scénario et les personnages qu’au moment de réaliser le projet, Keanu s’est imposé. Pour l’épauler dans cette première, le stoïque Keanu trouve en Tiger un alter ego asiatique, et fait appel aux bons conseils de Yuen Woo-Ping, le chorégraphe de légende. S’offrant le rôle du méchant, qui lui va bien, Reeves garni son casting de guests impressionnants dans l’action, comme Ocean Hou, Sung-jun Yoo ou Iko Uwais, connu de tous depuis The Raid.

Si Man of Tai Chi sort enfin dans nos salles, un peu tard, le résultat n’est pas aussi désastreux que certains voudraient le prétendre. Le film pêche de toute évidence par son scénario, trop classique et téléphoné. Le désir d’illustrer l’approche philosophique de l’enseignement, la dualité étonnante d’un Tai Chi invitant autant à la retenue qu’à l’attaque sont des thèmes abordés, mais le traitement est bien trop simpliste. Et si la vision caricaturale de Donaka convient au personnage, la partition réservée à la police est trop accessoire et carciaturale. Le scénario aurait mérité d’être bien plus fouillé, tout comme les enjeux des personnages, mais l’ensemble fonctionne malgré tout. Si on peut se plaindre d’un scénario prétexte, les combats, eux, font leur petit effet. Mené par le très convaincant Tiger, jonglant avec les genres et les styles, les chorégraphies sont spectaculaires, agréablement réalisées et bien servies. Man of Tai Chi n’est donc pas un grand film, mais n’est pas non plus un excès d’arrogance de la part de Keanu Reeves. Un film de genre plutôt humble qui saura séduire les amateurs de films d’arts martiaux.

Informations supplémentaires et l’avis pilule rouge du Margouillat

man of tai chiL’avis du Margouillat :Plus que d’originalité, c’est bien d’inspiration que manque ce scénario creux qui en rappelle des dizaines d’autres. On se consolera avec une suite de combat plutôt réussis, et la découverte de Tiger, un homme de l’ombre qui se voit offrir là son premier rôle. Vu ses capacités, ça n’est surement pas le dernier.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)