Nos actus
 

Mémoires de jeunesse

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 23 septembre 2015
 
Réalisateur: James Kent
 
Acteur: Alicia Vikander, Kit Harington, Taron Egerton, Emily Watson, Colin Morgan
 
Nationalité: Britannique
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.5
7.5/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Une reconstitution très crédible, et une interprétation qui va droit au coeur

C'est un peu faible...


Le film privilégie les coulisses du conflit. Les amateurs de champs de bataille resteront sur leur faim.


0
Posté le 11 octobre 2015 par

 
Chronique
 
 

memoiresjeunesse Affiche

R

aconter le chaos de la guerre est une tâche nécessaire et très délicate, parfois démesurée. À moins de réduire la monstruosité de l’Histoire à un point de vue, une expérience personnelle, sans que les artifices du cinéma n’en fassent un spectacle trop confortable. C’est ce à quoi parvient Mémoires de jeunesses, le premier film du réalisateur de documentaire James Kent. S’appuyant sur son savoir-faire, Kent est clairement porté par la force évocatrice du destin de Vera Brittain. Vive et brillante, cette féministe au destin d’écrivain incarne un nouveau siècle en se battant pour trouver sa place à Oxford. Un rêve brisé par la Première Guerre mondiale, qu’elle affronte au plus prêt des champs de bataille, comme infirmière. En restant à ses côtés, sans cesser d’admirer sa force de caractère, on voit avec elle tout un monde qui s’écroule et disparaît. Une absurdité qui frappe la ligne de front comme l’intimité des familles. Devenue une pacifiste convaincue, le livre qu’elle signera à la fin de la guerre deviendra le témoignage d’une génération sacrifiée. Prenant soin de baser sa solide reconstitution sur les documents ramenés par les soldats et non l’imagerie officielle, la mise en scène appliquée de James Kent y gagne en intensité. Et dans le rôle de Vera Brittain, Alicia Vikander est absolument formidable, d’autant qu’elle est très bien entourée. Un film élégant et juste, dont les lenteurs romantiques servent les personnages. L’évocation est forte, pour les plus jeunes comme les autres.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)