Nos actus
 

Minuscule – La vallée des fourmis perdues

 
Minuscule
Minuscule
Minuscule

 
Fiche Technique
 

Millésime: 29 Janvier 2014
 
Réalisateur: Thomas Szabo et Hélène Giraud
 
Nationalité: Française
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
9.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
8.0
8/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Le concept reste génial, et les clins d'yeux cinématographiques sont épatants !

C'est un peu faible...


De rares longueurs et un bruitage qui peut parfois agacer.


Posté le 29 janvier 2014 par

 
Chronique
 
 

Ovni du petit écran par sa subtilité et son originalité, le bestiaire de Minuscule passe au long métrage sans perdre son caractère. C’est beau, drôle, inventif, et riche de clins d’yeux. La French touch a décidément du talent !

D

écidées à ramener une boite de sucre en morceaux a leur fourmilière, une fourmi et ses copines embarquent pour une véritable odyssée, traquée par d’envieuses fourmis rouges. Heureusement, elles ont à leur côté une jeune coccinelle qui n’a qu’une aile, mais de la tête… Quelle belle consécration que ce film pour l’une des aventures les plus originales de la « french animation » ! Un petit rappel s’impose. Déclinée d’un court métrage pour le petit écran, la série Minuscule ne ressemblait à rien d’autre. Filmés sans parole ni musique sur des décors réels, des épisodes de 4 à 5 minutes racontaient les aventures gaguesques d’insectes en image de synthèse. Et pas question de donner des expressions aux insectes, de les faire parler. Seul le bruitage accompagnait les microaventures poilantes de ces habitants hyperactifs et pas moins cinglés, quelque part entre Chaplin et Monsieur Hulot. Conçu comme des haïkus plus que de petites histoires, chaque épisode allait à l’encontre de toute l’agitation qui caractérise le cartoon. S’imposant vite dans les programmes jeunesse de France Télévision, Minuscule a vite emballé les petits comme les grands – pas loin de 650 000 DVD vendus en France ! -, séduisant au final plus de 100 autres pays. Il était temps pour les créateurs de cet Ovni formidable, Thomas Szabo et Hélène Giraud, de concrétiser le projet qu’ils avaient conçu dès le début de l’aventure : faire un long métrage.

Choisissant leurs personnages les plus célèbres – La coccinelle, Mandibule la fourmi… – et toujours fidèle à leur formule magique, le duo a cependant concédé quelques changements. Nos aventuriers minuscules ont quitté le bocage normand pour les grands espaces des parcs des Écrins et du Mercantour, à même de proposer les paysages à la mesure de l’odyssée. Et pour accompagner cette aventure muette, la musique devient déterminante. Entre Prokofiev et Debussy, la belle partition de Hervé Lavandier est à la mesure de cette réussite pétillante de trouvailles. Évitant pratiquement toute longueur, mais assumant toutes les audaces – qui d’autres oseraient le plan fixe d’un immense paysage traversé par un tout petit point rouge !- le film fonctionne à merveille. Subtil et malicieux, soutenu par une 3D constructive compte tenu de ce macromonde, le récit riche en rebondissements se colore vite d’une autre qualité. Des courses poursuites de Keaton aux envolées de Star Wars en passant par une maison de poupée abandonnée tout droit sortie de Psychose, l’ingéniosité des références atteint son point culminant avec un assaut de fourmilière qui est un hommage hilarant au Seigneur des anneaux ! Conçu pour le plus large public, Minuscule est un vrai film de cinéphile. Raffiné, subtil, savamment écolo, il est aussi tout simplement beau. Un film à part qui inaugure en beauté une année 2014 particulièrement prometteuse en animation !

Informations supplémentaires et l’avis Majuscule du Margouillat

minuscule_la_vallee_des_fourmis_afficheL’avis du Margouillat : Loin des effets abrasifs de l’image de synthèse, Minuscule se glisse dans une nature magnifique et bien vivante pour raconter son épopée microscopique. Fidèle à sa recette, soutenue par une belle musique et un scénario inspiré, le résultat fonctionne parfaitement.

Site 

 

 

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...