Nos actus
 

Miss Hokusai

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2 septembre 2015
 
Réalisateur: Keiichi Hara
 
Nationalité: japonais
 
Genre: ,
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


une animation inspirée pour un personnage étonnant. Un biopic original et riche.

C'est un peu faible...


On voudrait bien s'attarder un peu plus longtemps au coté des artistes mythiques de l'ancienne Edo...


0
Posté le 11 septembre 2015 par

 
Chronique
 
 

hokusaiAffiche

D

ans Un été avec Coo, Keiichi Hara avait évoqué avec réussite l’omniprésence des esprits dans la culture nippone. Avec l’onirique Colorful, il nous avait plongés dans la société japonaise à hauteur d’ado. Cette fois, Hara adapte un manga très populaire, Sarusuberi, et signe une biographie étonnante. Celle de la fille de Hokusai, le maître-peintre de la grande vague. Une artiste majeure, dont l’œuvre encore méconnue est indissociable de celle de son père pour l’avoir souvent remplacé. Ce portrait fascinant réhabilite cette femme dont la modernité nourrit le film lui-même, au point d’intégrer de surprenantes guitares rock à sa BO ! Un portrait de femme qui, par l’évocation du quotidien de cette artiste à part, de sa complicité avec son père, de sa proximité avec d’autres artistes marquants, dessine habilement le portrait d’une époque, l’âge Edo, ainsi qu’une capitale qui ne s’appelait pas encore Tokyo . Au final, c’est l’art même du dessin et de celui qui le maîtrise qui est « esquissé » dans sa fonction. Un talent indispensable qui peut-être un poids à porter, un génie du trait qui s’impose comme une clef avec le monde des esprits, des fantômes, des monstres et de la conscience des hommes. Comme une fenêtre discrète ouverte sur un passé révolu, dans l’intimité d’un personnage rare, Miss Hokusai est une belle réussite.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)