Nos actus
 

Moi, moche et méchant 2

 
Moi moche et mechant
Moi moche et mechant
Moi moche et mechant

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2013
 
Réalisateur: Chris Renaud, Pierre Coffin
 
Acteur: (en VO) Steve Carell, Kristen Wiig, Russell Brand (VF) Audrey Lamy, Gad Elmaleh, Eric Cantona
 
Nationalité: Américaine
 
Genre: ,
 
Mise en scène
9.5


 
Scénario
9.0


 
Musique
9.0


 
Emotion
9.5


 
Notre note
9.3
9.3/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Une animation de grande qualité pour un scénario intelligent. Bravo les Minions !

C'est un peu faible...


Rien à reprocher. Courrez-y !


Posté le 28 juin 2013 par

 
Chronique
 
 

Toujours aussi moche et poilant, Gru nous revient en pleine forme, entouré de nouveaux personnages très réussis et d’une double dose de minions. Un top de l’animation pour tous et une référence incontournable de la 3D. Encore !

Un étrange astronef en forme d’aimant vole littéralement une base secrète du pôle nord. Avec la terrible formule chimique qui y était enfermée, capable de transformer la plus adorable bestiole en monstre terrifiant. Désemparée, la très secrète AVL, organisation consacrée à traquer les super-criminels, décide d’utiliser les grands moyens. Qui mieux qu’un super méchant peut retrouver un autre super méchant ? Comme le super-méchant qui a volé la Lune, bien sûr. Mais Gru a changé de vie. Il se consacre tout entier au bonheur de ses trois filles, un travail d’autant plus exigeant que l’aînée, Margo, connait son premier coup de foudre. Ce qui ne lui plait pas du tout… Au grand désarrois du professeur Nefario, l’armée de minion, jadis consacrée au mal, s’occupe désormais de l’usine de gelée de fruit qui a pris place dans l’antre secrète. La reconversion serait parfaite si la gelée de fruit n’était aussi infecte. Enchanté de sa nouvelle vie, Gru n’a pas l’intention d’accepter la mission. Mais Lucy, la pétillante agent venue le chercher, à des arguments frappants…

McGuff réaffirme le leadership de sa « french touch », tant dans son animation que dans la maîtrise de son arme secrète : une 3D de référence

Le premier avait créé la surprise en 2010 en faisant un gros carton au box-office avec son anti-héros aussi méchant qu’attachant et ses trois adorables fillettes. Il faut dire que Gru avait à ses cotés un atout de choc : une armée de créatures en forme de comprimés avec des lunettes de soudeur, causant un langage totalement incompréhensible, obsédé par les bananes, et excellant dans la crétinerie, la bagarre et la gaffe. L’affection du public pour ces « side kick » en or dépassa largement le cadre du film, attachement savamment entretenu par l’habileté des animateurs à coups d’apparitions publicitaires et de courts savoureux… Un Moi, moche et méchant 2 était inévitable. Ce second opus reprend l’histoire là où nous avions laissé Gru, ex-méchant et futur bon papa. Le décor est prestement dressé, et pour ramener Gru à ses mauvaises fréquentations, le scénario l’invite habilement à retrouver ses vieux réflexes au profit des gentils. Il fait face à un mystérieux méchant plein d’ambition, lui aussi doté d’une double vie, et doit composer avec un personnage féminin particulièrement réussi, une « agent secrète » à l’optimisme sur mesure pour notre taciturne héros…

Animation parfaite, soin du détail, beauté des couleurs : le premier film avait déjà consacré l’excellence du studio parisien McGuff, talent confirmé avec leur travail sur l’impeccable Dragons. Désormais rattaché aux américains de Illumination Entertainment, McGuff réaffirme le leadership de sa « french touch », tant dans son animation que dans la maîtrise de son arme secrète : une 3D de référence. Ce Moi, moche et méchant 2 excelle par son approche résolument spectaculaire de cette technologie. On n’avait pas vu aussi efficace et satisfaisant depuis le Oz de Sam Raimi. Les retrouvailles sont donc vraiment réussies, à même de rassasier toute la famille. D’autant plus que la prochaine production de la franchise est déjà sur les rails pour 2014 : un film entièrement consacré… aux Minions ! Incontournable.

Informations supplémentaires et l’avis méchamment moche du Margouillat

moimocheetmechant2L’avis du Margouillat: Les personnages sont soignés, consistants, doté de nuances d’expression encore plus perfectionnées. Agrémentée de quelques gentils rebondissements, cultivant un sens de l’absurde épatant, l’intrigue nous épargne tout temps mort inutile, misant sur une double dose attendue : des minions partout !

Site: http://despicableme.com/

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...