Nos actus
 

No Escape

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2 septembre 2015
 
Réalisateur: John Erick Dowdle
 
Acteur: Owen Wilson, Lake Bell, Pierce Brosnan, Sterling Jenins, Claire Gear...
 
Nationalité: Américain
 
Genre: ,
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.0
7/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


de l'action solide, un cadre crédible, des acteurs attachants, et une belle maitrise du suspens!

C'est un peu faible...


le personnage de Hammond est bien commode...mais monsieur Brosnan sait lui donner vie!


0
Posté le 8 septembre 2015 par

 
Chronique
 
 

NOESCAPE AFFICHEUne famille américaine est prise au piège d’un coup d’état en Asie. Ils ne peuvent compter que sur eux pour échapper à une véritable chasse au Yankee… Avec Catacombes et Devil, les frères Dowdle nous avaient séduits sans nous convaincre. No Escape y parvient avec beaucoup d’efficacité. Intense et très accrocheur, ce « survival familial » est aussi prenant qu’il est crédible. Du frisson bien plaisant !

J

ack est cadre dans une grande société américaine. Il débarque avec femme et enfant pour moderniser le réseau d’eau d’un pays d’Asie. Une mission noble et une destination exotique qui ne cadrent guère avec certains regards que Jack surprend. L’étrange pressentiment devient terreur quand un soulèvement sanglant gagne les rues, amorçant le massacre de tous les étrangers… La peur n’est jamais aussi savoureuse que lorsqu’elle est raffinée par un long exercice. Et les frères Dowdle sont déjà de vieilles connaissances dans le domaine du frisson. John Erik et Drew ont écrit ensemble En quarantaine, The Poughkeepsie Tapes, ainsi que l’amusant Catacombe que John a réalisé. John Dowdle s’était fait remarquer, sans nous convaincre complètement, avec l’intrigant mais inégal Devil. Avec No Escape, les deux frangins négligent effets de style et clichés pour aller à l’essentiel : la montée d’une vraie trouille, de cette panique bien trop crédible pour qu’on lui reste indifférent. No Escape est une fiction, et ne revendique pas une référence politique précise. Pourtant, on s’y laisserait prendre tant le cadre est solide, l’action fluide et maîtrisée, et la montée de la pression parfaitement cohérente. Rien ne semble exagéré dans cette sanglante chasse à l’étranger, pas même les prouesses de ces deux parents pour sauver leurs enfants. En mettant la famille au cœur du suspens, les Dowdle visent juste et captivent le plus large public. Soutenu en cela par un casting tout aussi juste.

En père de famille prêt à tout, Owen Wilson fait plaisir à voir. Humain, touchant, il se montre impeccable et nous transmet sa peur. Lake Bell l’épaule avec une conviction idéale et les deux fillettes, qui ne sont pas épargnées par les épreuves, se montrent elles aussi extrêmement justes. Grâce à ce quatuor solidaire dans la terreur, on y croit du début à la fin, et plus la trouille augmente, plus on s’attache à eux, et plus on tremble pour eux ! Le film aurait pu perdre sa force lorsque entre en jeu le personnage de Hammond, barbouze au service des multinationales américaines. Mais qui mieux que Pierce Brosnan pouvait débarrasser la fonction du vernis 007 ! Il incarne avec un charisme imparable cet exécuteur de basses œuvres, cynique et lucide. Brosnan donne de l’épaisseur à un personnage classique et intervient stratégiquement dans la chronologie des évènements. Il apporte un indispensable sous-entendu politique à ce déchaînement de haine, évoquant juste ce qu’il faut les calculs économiques qui sont le déclencheur de tant de massacres. Pas de leçon de morale ou d’ambition historique donc, mais un thriller ingénieux, savamment mené, et doté de personnages solides. Enfin un film qui se montre parfaitement à la hauteur d’une bande annonce qui avait su nous allécher…


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)