Nos actus
 

Opération casse-noisette

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 06 août 2014
 
Réalisateur: Peter Lepeniotis
 
Nationalité: Canadienne, Sudcoréene, Américaine
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
6.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
5.0


 
Notre note
6.0
6/10


Note des lecteurs
2 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


L’animation est de belle qualité, et l’intrigue se suit sur un rythme entraînant.

C'est un peu faible...


Un manque d’audace et d’originalité cantonne cette idée sympathique dans une moyenne un peu conventionnelle


0
Posté le 18 août 2014 par

 
Chronique
 
 

Si l’animation reste un inépuisable creuset, les productions indépendantes déçoivent parfois par leur esthétique. C’est justement par cette qualité que notre écureuil cambrioleur nous séduit. Le traitement aurait surement mérité plus d’audace, mais l’amusement en famille est assuré.

P

our retrouver sa place parmi les animaux du parc, un écureuil banni trouve en ville la solution à tous les problèmes : une boutique de noix, qu’il entend dévaliser. Sauf que la boutique est aussi le QG d’authentiques cambrioleurs… On peut considérer Peter Lepeniotis comme un cinglé de noisette, un connaisseur en rongeur. Fort d’une solide expérience dans l’animation, Lepeniotis a travaillé notamment sur Casper, Fantasia 2000, Dinosaur et Toy Story 2. C’est en 2005 qu’il a pu passer à la réalisation avec un court métrage, Surly Squirrel, mettant en scène un écureuil roublard et braqueur. Le court connu un tel succès que le projet d’une adaptation en long métrage vit le jour, juste le temps pour Lepeniotis de réaliser une série robotique, Bolts & Bip, pour laquelle il dirigea dans la foulée une adaptation en long métrage en Corée du Sud. Rebaptisé Ronchon en France, Surly le bad boy des écureuils débarque donc sur nos écrans et se fait vite remarquer par le soin apporté à l’animation. Avec ses des décors vivants, sa solide maitrise des lumières, le cadre de cette histoire amusante profite bien du choix de placer l’action non pas à notre époque, mais dans l’Amérique des années 50. Ce qui ne fait que nous rapprocher d’un idéal du cartoon longtemps cultivé…

Si les personnages humains sont plutôt corrects, toute l’attention a été portée au solide bestiaire qui garnit le casting. Malins, Lepeniotis et son équipe n’hésitent pas à jouer de références qui sauront aiguiser l’appétit du jeune public. Oui, le brave Poto a des faux airs du Remy de Ratatouille, Ronchon lui-même n’est pas sans rappeler les héros de Nos voisins les hommes, et on pourra aussi dénicher une certaine parenté avec les Angry Birds chez l’énigmatique et menaçant Cardinal. Mais ne soyons pas trop regardants, les personnages sont agréablement animés, et ces « emprunts » participent à la bonne humeur de ce suspens entrainant. Car s’il ne révolutionne pas la catégorie, ou ne surprend pas vraiment par ses péripéties, le produit final est tout à fait maitrisé, avec une 3D amusante, et s’est vu remporter un succès bien supérieur aux espoirs des producteurs. De fait, une suite est déjà en chantier. Et comme Surly et sa bande ont un vrai potentiel, on peut souhaiter que ce succès libère l’imagination de son inventeur pour pousser plus loin ses ambitions. Il pourrait en sortir une séquelle encore bien plus séduisante.

Informations supplémentaires et l’avis Totalement Nuts du Margouillat

operation casse noisetteL’avis du Margouillat : On peut chipoter sur la ressemblance de certains personnages, regretté un humour plus mature, des péripéties moins prévisibles. Mais on se laisse prendre de bon cœur par ces personnages sympathiques et la belle image, vraiment soignée. Ce héros malin a un gros potentiel…

Site

 


watchingmachine

 
watchingmachine
Petit animal fouineur et curieux : ce margouillat nous scrute et donne un avis toujours aussi péremptoire que subjectif. Bref, un journaliste... un vrai.


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)