Nos actus
 

The Amazing Spider-Man : le destin d’un Héros

 
The-Amazing-Spider-Man-2
The-Amazing-Spider-Man-2
The-Amazing-Spider-Man-2

 
Fiche Technique
 

Millésime: 30 Avril 2014
 
Réalisateur: Marc Webb
 
Acteur: Andrew Garfield, Emma Stone, Jamie Foxx, Dane DeHaan
 
Nationalité: Américaine
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
3 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


Ralentis soignés et envolées en 3D, l’action fait le spectacle

C'est un peu faible...


En dépit de plusieurs méchants, tout cela manque un peu de noirceur…


0
Posté le 30 avril 2014 par

 
Chronique
 
 

Après avoir imposé une nouveau Spiderman, Marc Webb enfonce le clou avec ce second opus rafraichissant au ton encore grand public. Les moins convaincus se consolent avec une brochette de méchants plutôt savoureuse. En tout cas, l’action est au rendez-vous.

Protecteur de New York, Spiderman s’épanouit autant à défendre les faibles qu’au bras de la belle Gwen. Mais lorsque l’avènement d’un nouveau méchant, Electro,  met Gwen en danger, Peter Parker doit composer avec ses promesses… Visuellement, le spectacle est de retour. Excellant dans les effets spéciaux, usant d’une belle 3D, Spiderman ne file plus entre les immeubles de toile en toile, il vole littéralement, entrainant le spectateur dans une course poursuite aérienne grisante, rythmée d’affrontements explosifs. Et lorsque Spidey retrouve le plancher des vaches, le charme de Andrew Garfield opère mieux que jamais. Jouant la surenchère des atouts de son premier opus, Marc Webb a fait le choix d’un contraste très symbolique pour recoller à l’essence du personnage : plus le superhéros se montre invincible, tout puissant, plus sa vie amoureuse lui échappe. Irréprochable Gwenn, Emma Stone ajoute à ces enjeux en incarnant un personnage culte qui prend une part plus active que jamais dans l’intrigue. Dans le rôle de Tante May, l’autre port d’attache  affectif de Peter Parker, Sally Fields livre une interprétation vraiment remarquable, toute en émotion. Les états d’âme sentimentaux de l’homme-araignée apparaissant limpides, il ne reste plus qu’à donner un visage à l’adversaire qui va le pousser dans ses retranchements. Usant d’un flash-back un peu trop pratique, l’intrigue fixe l’enjeu de l’intrigue en désignant le méchant ultime du héros : OsCorp.

Attentif à respecter les comics, multipliant les références et les attentions pour les connaisseurs, Webb s’inspire habilement des différentes sources, à la façon de ce Rhino qui conserve son méchant russe originel, mais préfère l’exosquelette délirant aux superpouvoirs. Un rôle qu’il confie à Paul GIamatti, qui s’amuse énormément dans un rôle où on ne l’attendait pas. Il en est presque de même pour Jamie Foxx dans celui de Max Dillon, pathétique psychopathe disparaissant un peu trop sous les effets spéciaux d’Electro. Le méchant qui s’impose le plus est indubitablement l’étonnant Dan DeHaan qui trouve avec Harry Osborn un rôle à même de servir son talent. Sa transformation en Bouffon vert est assez passionnante. Ambitieuse, spectaculaire, cette longue suite (2h20) renforce ses bases pour d’autres séquelles, mais manque en revanche de profondeur, d’une certaine noirceur, à l’exemple d’un final édulcoré avec le bouffon vert. Une légèreté « grand public » qui pourrait finir par nuire à la franchise.

Informations supplémentaires et l’avis J’ai envie de tisser du Margouillat

The-Amazing-Spider-Man-2afficheL’avis du Margouillat : Pour qui a été séduit par le premier opus, cette séquelle ne trahit pas les espoirs, d’autant que Marc Webb sait faire le spectacle. Les accrocs des comics s’y retrouvent, le public familial aussi. Un petit manque d’audace qui pourra décevoir ceux qui espéraient une intrigue avec plus de caractère…

Site


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)