Nos actus
 

Star Wars – Le Réveil de la Force

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 16 décembre 2015
 
Réalisateur: JJ Abrams
 
Acteur: Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Harrison Ford...
 
Nationalité: Américain
 
Genre: , ,
 
Mise en scène
9.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
8.3
8.3/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Spectaculaire, captivant, émouvant, prometteur, ce Réveil balaie les regrets par son énergie et ses belles promesses!

C'est un peu faible...


Les heureux hasards s'accumulent un peu trop, et certains personnages sont juste présentés. Mais ça ne devrait pas empêcher les salles de se remplir...


Posté le 16 décembre 2015 par

 
Chronique
 
 

SWaffiche

O

n ne va rien dévoiler des grandes manoeuvres qui viennent relancer l’épopée Star Wars. Ces destins feront partie de la culture collective dans quelques mois, et les découvrir par soi-même est un plaisir essentiel. Spoiler est décidément un bien triste idéal. Mais après avoir passé la nuit sur la découverte de ce Réveil tant attendu, on peut considérer le « reboot » de la décennie avec un peu de recul. Et resté tout de même admiratif de l’audace et du travail abattu par JJ Abrams. Certaines ficelles du scénario qu’il a conçu avec Lawrence Kasdan sembleront bien grosses à ceux qui suivent la saga, la faute à des actions qui semblent parfois écourtées. Mais cette même naïveté des beaux hasards participera au plaisir des nouvelles générations qui découvrent la saga sur grand écran. Tout n’y est pas des attentes de chacun, mais comment un tel miracle aurait-il pu arriver ? Ce qui est évident, c’est qu’au long de ces 2 h 15, on ne s’ennuie pas une seconde. Que la galerie de nouveaux personnages est très vite adoptée. Que les tournages en décors réels et l’économie de CGI apportent un vrai plus à l’atmosphère, tout comme la qualité des scènes en Imax. Et que lorsqu’un virage doit être pris, l’évènement est exécuté avec l’envergure qu’il mérite. Ce qu’il faut reconnaître avec admiration, c’est que la saga est de nouveau sur des rails, solidement campée sur un nouvel arc narratif riche en intrigues et en questions. De quoi trouver un vrai terrain d’entente entre ceux qui sont nés avec l’épisode 7 et son génial artisanat, et ceux qui ont grandi en voyant Anakin devenir Dark Vador. Les petits nouveaux, qui commencent juste à jeter un œil sur cette saga hors norme, s’y sentiront comme chez eux… Une vraie prouesse compte tenu de la pression, des attentes d’une communauté pléthorique. Une réussite riche de belles découvertes par son casting impeccable. Oscar Isaac est un imparable héros, et l’épatant John Boyega renouvelle le personnage de l’antihéros avec ce destin original et prometteur. Comme on pouvait l’espérer, l’imprévisible Adam Driver campe un méchant torturé à souhait, dessinant un futur aussi obscur que passionnant. Les personnages plus virtuels, comme l’excellente Maz Kanata, bénéficient de la même réussite. Quant à BB8, le nouveau droïde, parce qu’il existe « pour de vrai » dans tous les magasins, il y a fort à parier que peu de parents échapperont à ce nouveau compagnon. Et que de générations en mise à jour, le craquant petit robot participe à l’histoire de la robotique au quotidien… Mais le gros coup de cœur, c’est Daisy Ridley. Elle crée un rôle qui nous est immédiatement essentiel, et se montre indispensable en chaque scène. C’est la révélation de ce Réveil de la Force, et on devine que la suivre sera un plaisir. Après avoir converti les fans de super-héros, Disney s’offre la communauté des étoiles sur un plateau en argent massif. À eux de gérer l’empire avec sens. Il serait dommage que l’accumulation programmée des séquelles et spin off ne lasse… Mais il reste une question grave sans réponse. Et maintenant ? Que reste-t-il à JJ Abrams ? Le bougre d’homme a relancé la franchise Mission Impossible, ressuscité la franchise Star Trek, et voila que cette fois, il parvient à redonner un sang neuf à l’icône Star Wars pour 30 années de plus… Quel pourrait bien être le prochain défi à sa mesure ?


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...