Nos actus
 

Sunhi

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: Juillet 2014
 
Réalisateur: Hong Sangsoo
 
Acteur: Yu-mi Jeong, Seon-gyum Lee, Jae-yeong Jeong, Sang Jung Kim…
 
Nationalité: Sud-Coréenne
 
Genre: ,
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
6.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
6.0


 
Notre note
6.3
6.3/10


Note des lecteurs
3 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


Un ton et une écriture déroutante pour un film très personnel

C'est un peu faible...


Le développement est plutôt aride, et en dépit de son humour, laisse parfois le spectateur seul avec ses interrogations…


0
Posté le 17 juillet 2014 par

 
Chronique
 
 

Cérébral et raffiné, le cinéma de Hong Sang-soo est attirant, mais pas des plus facile. Il le prouve avec cet intrigant portrait des sentiments, un récit où la répétition des dialogues et des situations aide à cerner le jeu des relations entre une jeune femme et ses trois prétendants.

V

enue demander une lettre de recommandation à son ancien professeur, une étudiante en cinéma réveille les sentiments de trois vieilles connaissances… Pas facile de rentrer dans le monde de Hong Sangsoo. Le réalisateur sud-coréen s’est fait remarquer pour ce ton très personnel, cultivant le jeu naturel d’acteurs embarqués dans des tournages ultras rapides. Sunhi n’aura demandé que 6 jours de tournage, mais cela ne diminue en rien la complexité des rapports que le réalisateur s’efforce d’ébaucher. Les rencontres de Sunhi avec ses connaissances masculines sont décrites avec un curieux humour, et on se demande longtemps où l’auteur veut vraiment en venir tant le fil qui relie ces conversations arrosées est ténu. Déstabilisé par cet étrange jeu des retrouvailles, on se familiarise avec le monde en vase clos des professeurs et des étudiants en cinéma, un club fermé dans lequel le réalisateur a situé plusieurs de ses films, où l’on parle beaucoup et où les films sont rares. À l’image de cette Sunhi qui avance toujours plus dans des études toujours plus longues, plutôt que d’abandonner la théorie pour s’essayer enfin à la réalisation. Peu à peu, on discerne l’une des curieuses intentions du réalisateur : retracer la façon dont le conseil privé d’une personne à une autre se transmet jusqu’à devenir un témoin que se passent les personnages.

Un peu comme l’étrange personnalité de Sunhi qui sème les hommes derrière elle, et par sa visite à l’université va finir par rapprocher tous ceux qui l’ont connu, ou le pense. Avec une fausse indifférence, Sunhi détaille les destins de Sunhi et de » ses « connaissances » non sans une certaine dose de cynisme. Un film qui peut fasciner et faire sourire par le soin de ses images, la personnalité de ses acteurs, autant que lasser et ennuyer à force de s’esquiver sans dévoiler ses enjeux. C’est que cette chronique amoureuse à l’humour si particulier est nourrie d’une culture et de codes sud-coréeens qui nous manquent assurément. De fait, Hong Sangsoo nous livre un instantané plutôt virulent de la société sud-coréenne. Des hommes seuls, vivant en célibataire même pour ceux qui ont une famille, nombrilistes accaparés par des occupations que l’on ne peut que deviner, et qui ne parviennent à s’avouer sentiments et confessions qu’à une table couverte de bouteilles vides et de poulet frit… Une micro société en circuit fermé, qui se remet à vivre quand son élément le plus perturbateur, la femme insaisissable, revient raviver souvenirs et espoirs. Sunhi n’est pas un film facile, mais fascinera surement les fidèles du réalisateur.

Informations supplémentaires et l’avis du Margouillat

Sunhi528153L’avis du margouillat : Le cinéma sud-coréen sait nous surprendre, et Hong Sang-soo est probablement l’un de ses réalisateurs les plus originaux. Désarçonnant, son dernier film séduit par l’humour qu’il distille, mais peut aussi exaspérer par son ton détaché. Étrange, mais pas sans charme.

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)