Nos actus
 

Ted

 
Ted
Ted
Ted

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2012
 
Réalisateur: Seth MacFarlane
 
Acteur: Mark Wahlberg, Mila Kunis, Giovanni Ribisi...
 
Nationalité: Américain
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
8.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.0
7/10


Note des lecteurs
2 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


Le doublage de JoeyStar, l'humour ultra décalé

C'est un peu faible...


On dirait un spin off de l'ours Cajoline...


0
Posté le 7 janvier 2013 par

 
Chronique
 
 

Créateur des Griffins et de American Dad, Seth MacFarlane n’a pas toujours séduit par la finesse de son humour. Pour sa première réalisation au cinéma, il s’impose ! Un conte pour adulte à l’humour pimenté et aux effets spéciaux impeccables. Incontournable !

Qui a dit que le pouvoir des souhaits de Noël n’était plus ? Quand le petit John Bennett, désespérant du haut de ses 8 ans de se faire des amis, se vit offrir au matin de Noël un ours en peluche. Il adorait tant ce compagnon idéal que, la nuit venue, il fit le vœu que Ted soit bien vivant, et reste son meilleur pote à tout jamais. Vœu qui devint réalité dès le lendemain matin, à la plus grande terreur des parents du mouflet. Ted marche, bouge, pense, parle et devient vite une véritable star médiatique… Mais les années passent, et la magie aussi. Bientôt, plus personne ne s’étonne qu’un ours en peluche passe à la télé. Ni qu’il se fasse arrêter pour consommation de drogue… John a maintenant 35 ans, et vit une belle relation avec la magnifique Lori depuis 4 ans. Mais Ted est toujours là, lui aussi. S’il n’a physiquement pas changé, ce nounours adepte de l’humour gras est devenu un gros consommateur de fumette et d’alcool, qui ramène régulièrement des filles à la maison. Et en dépit de son attachement sincère à son pote pour toujours, il devient un vrai obstacle à son histoire d’amour…

Parabole sur la difficulté à se séparer de son enfance, Ted marche aussi bien sur le fond que la forme.

Avec des séries animées provocatrices comme les GriffinsAmerican Dad ou Cleveland Show, Seth MacFarlane est devenu un incontournable de l’humour pour public averti. Car celui qui fut d’abord moqué pour s’être parfois trop visiblement « inspiré » des Simpson et de South Park, a fini par imposer une verve bien personnelle, cynique et virulente. On peut considérer ce Ted, originellement imaginé sous forme de dessin animé, comme un aboutissement de ce parcours. Car pour un premier long métrage, c’est un vrai coup de maître.
L’idée est en elle-même géniale. Comment mieux évoquer la génération des « adulescents », ces impénitents nostalgiques de l’enfance, qu’en prenant pour personnage central le symbole de cette enfance chérie, le nounours ! Consécration hilarante d’une génération droguée à la culture des années 80, ce conte pour les grands en respecte tous les codes. Une bière à la main peut-être, mais avec une totale réussite pour aller jusqu’au bout de l’idée, associant l’attachante niaiserie des comédies fantastiques des années 80 avec le mauvais esprit des programmes pour adultes des années 2000. Parabole sur la difficulté à se séparer de son enfance, Ted marche aussi bien sur le fond que la forme.

Endossant un costume Moven pour jouer directement sur le plateau, c’est Seth McFarlane en personne qui incarne Ted grâce à la motion capture et lui donne sa voix dans la version originale. Pro de l’animation 2D, McFarlane assure ce passage à l’image de synthèse avec une redoutable efficacité. Dès les premières images, Ted est parfaitement crédible, et on oublie vite que c’est une adorable peluche qui fume le bang ou se bat comme un chiffonnier… Pour l’occasion, McFarlane a réuni certains des acteurs qui ont depuis longtemps prêté leur voix à ses personnages animés. Dans le rôle de John, Mark Wahlberg explore un peu plus son talent pour la comédie. Il est parfait. Mila Kunis fait une délicieuse Lori, et Giovanni Ribisi un cinglé sur mesure… Pour la VF, c’est JoeyStar qui prête sa voix à Ted. Et il faut avouer que son timbre de voix bien particulier apporte à Ted un tonus supplémentaire tout à fait plaisant! Riche de références savoureuses, l’humour de Ted est à la hauteur de la réputation de McFarlane, mais si le film séduit, au-delà de la prouesse d’animation, c’est par son scénario pas si bête et la vraie tendresse qu’il distille en dépit des horreurs proférées. Ted est une fable jouissive, un plaisir coupable parfaitement exécuté qui trouvera forcément un écho parmi tous ceux qui n’ont pas tout à fait coupé les ponts avec leur enfance. Après South Park et les Simpson, le long métrage porte décidément chance aux héros incorrects du petit écran !

Informations supplémentaires et l’avis du Margouillat

TedL’avis du Margouillat : voir un jouet d’enfant se retourner la tête à coup de bang et de femmes surgonflées ne peut que nous amuser. La voix de JoeyStar est un plus indéniable.

Site : http://www.tedisreal.com/  


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)