Nos actus
 

The Lunchbox

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 11 décembre 2013
 
Réalisateur: Ritesh Batra
 
Acteur: Irrfan Khan, Nimrat Kaur, Nawazuddin Siddiqui, Denzil Smith…
 
Nationalité: Indienne, Française, Allemande
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
9.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
8.0
8/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


Loin de la cuisine Bollywoodienne Lunchbox est drôle, sensible, épicé et... tellement gourmand.

C'est un peu faible...


Pas grand chose à reprocher, à consommer sans aucune modération


Posté le 11 décembre 2013 par

 
Chronique
 
 

En parlant le langage universel des papilles, Batra réunit les solitudes et conquiert le public. À la faveur d’une lunchbox égarée, il nous offre un point de vue d’une rare finesse sur l’Inde contemporaine et intime.

D

ans la solitude de son mariage, Ila entend reconquérir son mari par la saveur des plats qu’elle lui prépare. Celui-ci ne réagit pourtant pas a ses exploits culinaires, et pour cause. Un autre reçoit la Lunchbox, et s’en délecte. Un dialogue s’instaure entre les deux inconnus… À heures fixes, une lunchbox part chargée du repas confectionné par l’épouse, rejoint son destinataire et retourne ensuite à l’épouse, ballottée dans les transports. Ritesh Batra compare les millions d’employés de Bombay à ces Lunchbox, confinés dans les bus, serrés dans les trains, objets soumis à une routine similaire. La représentation d’une société qui va trop vite pour ceux qui la composent, impuissants à en influer le cours. Jusqu’à ce grain de sable improbable. Le calcul a été fait par la prestigieuse université d’Harvard: avec le système d’identification pratiqué par les 5000 Dabbawallahs de Bombay, pour la plupart illettrés, une lunchbox qui leur est confiée à 99,999666% de chance d’arriver à destination. Cette marge d’erreur d’une sur un million, c’est l’accident impossible, la chance inespérée de rencontrer l’âme sœur. Au rythme journalier des allers et retours de la Lunchbox, Ila la femme au foyer et Saajan l’employé bientôt à la retraite font connaissance, se livrent, se réveillent de leur solitude. Et en même temps que leur amitié prend forme, Batra dessine la multitude de la métropole, entre le quartier de Kandivili de Ila, habitée par la classe moyenne hindoue conservatrice, et le village chrétien de Ranwar où Saajan à sa maison.

Présenté avec beaucoup d’humour et de tendresse, cet instantané des solitudes révèle cultures et mentalités avec une pertinence savoureuse. Notamment grâce à l’intervention d’un troisième personnage qui ne vient de nulle part, un enfant de la rue qui s’est fait tout seul à force de culot et d’énergie, Shaikh. Cet électron libre va parasiter la relation entre Ila et Saajan, et en même temps permettre à Saajan d’en appliquer les leçons. Un trio terriblement attachant qui nous offre un point de vue unique sur la société indienne vu de l’intérieur, par elle-même. La grande star Irrfan Khan est formidable en Saajan, et la star montante Nawazuddin Siddiqui (Gangs of Wassaypur) épatant dans celui de Shaikh. Dans le rôle de Ila, Nimrat Kaur est une véritable révélation, tant par sa beauté que l’intelligence de son jeu. Il y a deux autres personnages essentiels au casting de The Lunchbox. Bombay d’abord, saisi par petites scènes, qui en ramènent l’essentiel à taille humaine. Et puis il y a la grande vedette: la nourriture. Confectionnée avec tant d’amour qu’on en a les papilles au supplice, les plats soulignent les scènes, les saveurs accompagnent les sentiments. Et la gourmandise est le premier sentiment qui gagne les personnages et les invite à communiquer. Véritable code d’honneur entre Ila et Saajan, la cuisine est le langage universel pour tous ceux qui suivent cette rencontre hors du temps, des certitudes et des conventions. Un film d’un raffinement délicieux qui nous a donné tant de plaisir qu’il parraine notre sélection des meilleurs films qui donnent le plus faim…

Informations supplémentaires et l’avis Bouffe tout du Margouillat

the-lunchboxL’avis du Margouillat : Loin de Bollywood, mais au plus près de la société indienne, la Lunchbox met au menu les sentiments et les conventions, la solitude et la tendresse, avec un raffinement délectable. À savourer sans modération et dans tous les sens du terme.

Site

 

 

 

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...