Nos actus
 

Ton absence

 
tonabsence
tonabsence
tonabsence

 
Fiche Technique
 

Millésime: 28 mai 2014
 
Réalisateur: Daniele Lucheti
 
Acteur: Kim Rossi Stuart, Micaela Ramazzoti, Samuel Garofalo, Martina Gedeck…
 
Nationalité: Italie, France
 
Genre: ,
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
8.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.3
7.3/10


Note des lecteurs
3 lecteurs ont voté

 

C'est du lourd...


Reconstitution habile et casting réussi, cette chronique amoureuse des seventies possède un charme certain.

C'est un peu faible...


Bien que justes, les atermoiements sentimentaux de nos deux amoureux sont peut-être un peu prévisibles…


0
Posté le 28 mai 2014 par

 
Chronique
 
 

Avec son treizième film, Daniele Lucheti puise dans ses propres souvenirs d’enfance pour peindre un portrait de famille secoué par les émois et les doutes. Un cadre classique, mais qui sait ne pas être artificiel, un ton léger qui profite du charme des seventies.

D

ario raconte l’été de ses dix ans, un été 1974 au court duquel la relation passionnée de ses parents les amena finalement à tout remettre en question… Après le touchant Nostra Vita, Daniele Luchetti raconte à nouveau une histoire de famille, et retrouve l’intimité d’une famille composée de parents et de leurs deux garçons. Mais cette fois, la peinture est bien plus légère et plus personnelle, puisque le quatuor est projeté dans les années 70, pétillantes de libertés et d’opportunités. Plus précisément pendant l’été 74, celui des 13 ans du réalisateur et celui de sa première caméra, cette même caméra Super 8 qu’il met entre les mains du jeune Dario. La fiction se nourrit donc de vrais souvenirs, et cette tendre nostalgie ajoute un humour plaisant au portrait de cette relation tapageuse et enflammée. Un peu inégal dans son rythme, mais sincère et habile, Ton absence traite de l’amour dans tous ses états, de cette relation complexe qui pousse ceux qui s’adorent à se déchirer, pour les mêmes raisons qui vont les rapprocher ensuite. C’est aussi une illustration du jeu un peu pervers du pouvoir sur l’autre, entre chantage des sentiments et quête de soi-même.

Sans pour autant sombrer dans la psychanalyse, cet été où chacun remet en question ses certitudes parvient avec un bel entrain à en restituer les tourments, en grande partie grâce à la complicité et au charme de Kim Rossi Stuart et Micaela Ramazzoti. Tour à tour agaçants, excessifs et touchants, ils sont très convaincants. Ton absence est aussi l’histoire d’un passage pour l’aîné des deux garçons, et alter ego du réalisateur. Narrateur de l’histoire, témoin du jeu des pouvoirs entre tous ces adultes, Dario a si peu de contrôle sur ce qui l’entoure qu’on ignore souvent son existence. À la faveur de cet été tumultueux, mais heureux, Dario va trouver les moyens de s’affirmer et d’imposer son regard. Pour ne pas se contenter d’un développement trop linéaire, Daniele Luchetti à d’ailleurs la finesse de finir sur une note assez surprenante qui resitue les rôles de chacun. Qu’il s’agisse de Serena, Guido ou Dario, le spectateur s’identifie aisément aux sentiments illustrés. Et pour ceux qui ont grandi dans les années 70, l’évocation ne manque pas de saveur…

Informations supplémentaires et l’avis du Margouillat

TonAbsenceL’avis du margouillat : Avec la saveur ensoleillée des années 70, et grâce à un casting plein de charme, la chronique sentimentale de ces parents terribles sonnent juste et évoque avec une certaine finesse la complexité des relations entre ceux qui s’aiment. Sympathique.

Site

 

 

 


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)