Nos actus
 

Tous les chats sont gris

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 15 juin 2016
 
Réalisateur: Savina Dellicour
 
Acteur: Bouli Lanners, Manon Capelle, Anne Coesens, Dune de Braconier
 
Nationalité: Belge
 
Genre:
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
7.0
7/10


Note des lecteurs
Pas encore noté

 

C'est du lourd...


Un premier long assez touchant, porté par un duo inattendu et très convaincant. Prometteur.

C'est un peu faible...


Un récit peut-être un peu trop linéaire.


0
Posté le 24 septembre 2016 par

 
Chronique
 
 

TouschatsAfficheDorothy ne sait pas qui est son vrai père. Et le silence obstiné de sa mère ne fait qu’empirer les choses. Alors qu’elle sort définitivement de l’enfance, ce doute envahit son adolescence et l’éloigne de sa famille. Mais Dorothy est suivie. Par un Détective privé qui cherche à remonter le temps. Paul émerge à peine de son veuvage, et s’extirpe de cette solitude en retrouvant maladroitement le fil d’un passé dont il ne supporte plus d’être exclu. Il sait qu’il est le père biologique de Dorothy, mais sait aussi les conséquences qu’entrainerait son retour. C’est le hasard et leur empressement commun qui va donc les faire se rencontrer… Tous les chats sont gris est un film sur le secret. Celui que l’on devine et qui vous échappe, qui dans le silence prend des proportions démesurées. Mais aussi celui que l’on a accepté jadis, que l’on a gardé pendant longtemps, et qui devient insurmontable, injuste.  Tous les deux hantent et ravagent à leur façon. L’intrigue pourrait nous entrainer vers le drame le plus noir, mais le récit préfère se rappeler que le destin sait être facétieux. Bien longtemps avant de se reconnaître, le privé de banlieue pavillonnaire et l’ado rebelle des quartiers cossus vont faire équipe et s’apprivoiser. Une écriture simple et tendre pour un premier film subtile. Petit budget, tournage intime, casting réduit, l’exercice repose essentiellement sur la vision de la réalisatrice et le talent de ses interprètes. Savina Dellicour installe soigneusement ses personnages et les déshabille de leurs certitudes avec précaution, complice du spectateur. En tête de casting, Bouli Lanners navigue avec un naturel total entre sourire et déprime, incarnant un drôle de privé au final très crédible. A ses côtés, une nouvelle venue étonnante : Manon Capelle. Elle compose une Dorothy particulièrement solide et touchante, et elle est pour beaucoup dans la réussite de ce portrait d’adolescence. On espère la revoir très vite. 100% belge, Tous les chats sont gris possède ce caractère à fleur de coeur, ce sens de la nuance des sentiments qui nous incite à l’adopter très vite.


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)