Nos actus
 

Twilight Chapitre 5 : Révélation – 2e Partie

 
Twilight
Twilight
Twilight

 
Fiche Technique
 

Millésime: 2012
 
Réalisateur: Bill Condon
 
Acteur: Kristen Stewart, Robert Pattinson, Taylor Lautner, Michael Sheen
 
Nationalité: Américaine
 
Genre:
 
Mise en scène
6.5


 
Scénario
6.5


 
Musique
7.0


 
Emotion
7.5


 
Notre note
6.9
6.9/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


La série trouve bien tardivement un second souffle très séduisant.

C'est un peu faible...


Quelques personnages intéressants passent trop vite au second plan.


0
Posté le 9 janvier 2013 par

 
Chronique
 
 

Pour mettre un point final à la saga, Bill Condom signe un ultime opus plutôt séduisant qui pourrait réconcilier inconditionnels et désabusés. Un final qui a même une certaine allure.

L

a pupille écarlate, Bella est désormais un vampire puissant dont les capacités sont encore à découvrir. Métamorphosée, elle retrouve Edward et leur fille Renesmée. Un bébé qui grandit terriblement vite et manifeste déjà une incroyable capacité de communication par le toucher. Une petite fille vraiment unique qui, outre sa famille très attentive, ne sera jamais seule : Jacob est son âme sœur, et s’est « imprégné » du nouveau-né. La réaction de Bella est spectaculaire, et douloureuse pour le fidèle Quileute. Mais par sa nature, leur lien est désormais indissociable. Il est temps pour Bella de maîtriser sa force redoutable avec l’aide de son mari. Et elle impressionne son professeur par sa capacité, en temps que « nouveau née » vampire, a contrôler sa soif de sang. Un court passage de bonheur et d’intimité amoureuse avant que la nouvelle de la naissance de Renesmée ne parvienne aux Volturi. Par le passé, des enfants de vampires se sont avérés être de terribles menaces. Identifiée comme l’un de ces monstres immortels, les Volturi accusent les Cullen d’une faute justifiant une mort sans appel. Alice Cullen a la vision d’une véritable armée qui vient pour eux. Avant cela, les Cullen ont une carte à jouer : réunir de par le monde le plus de témoins possible pour prouver que Renesmée n’est pas une immortelle, et qu’aucun crime n’a été commis…

Moins timorée, l’action assume la sauvagerie des participants de l’affrontement, et le spectateur apprécie !

Après Harry Potter, c’est une autre saga ultra-populaire qui arrive à sa conclusion cinématographique avec le second volet de l’adaptation du dernier des livres de Stephenie Meyer, Twilight chapitre 5 : Révélation – 2éme partie. Et si les amours de Bella et Edward ont su déclencher l’hystérie d’une vaste communauté de fans fidèles, les atermoiements romantiques des vampires et autres loups bodybuildés ont aussi gagné contre eux une partie du public, lassés par les clichés mièvres alourdissant cette relecture très adolescente de Romeo et Juliette au pays des suceurs de sang. Agréable constat : cette ultime ligne droite pourrait bien réconcilier les uns et les autres. Il faut dire que tout ce qui nous manquait tant dans les précédents opus prend ici la vedette. La romance abandonne les détours adolescents pour dépeindre une relation amoureuse des plus fougueuses, et le personnage de Bella trouve un second souffle fort séduisant grâce à sa nouvelle nature de vampire. Autour du couple star, les enjeux sont établis, le rôle de l’intrigante petite Renesmée fonctionne bien, et l’affrontement tant attendu devient inévitable. Conséquence de ce compte à rebours, le casting s’enrichit d’une solide brochettes de nouveaux visages, qui dévoilent de façon très rafraîchissante les différentes facettes de la communauté vampire de par le monde. Et bien sûr, c’est enfin l’heure de gloire tant attendue pour les grands méchants de l’histoire, les très fascinants Volturi qui ont enfin la place qu’ils méritent : maîtres de cérémonie d’un final qui promet du sang et des larmes…

Pour une fois, l’adaptation fait plus que d’opérer des coupes dans l’œuvre originale : elle innove en changeant la fin, et en ajoutant une scène de bataille extrêmement ambitieuse, et réussie. Moins timorée, l’action assume la sauvagerie des participants de l’affrontement, et le spectateur apprécie ! Des modifications importantes approuvées par l’auteur, bien entendu, et qui permettent de surprendre et bousculer tous ceux qui connaissent le livre par cœur. On ne pouvait espérer mieux pour finir en beauté ! Energique et plutôt convaincant, Révélation comporte aussi ses défauts, comme des personnages nouveaux pleins de promesses mais qui finalement n’apportent rien du tout à l’intrigue. Sinon l’étrange sentiment que le montage a eu raison de leur présence… Aboutissement de la démarche amorcée avec le quatrième film, Bill Condon réalise là un final qui ne manque pas d’allure, notamment grâce au savoir faire de collaborateurs fidèles tel que Guillermo Navarro, le directeur de photo attitré des films de Guillermo del Toro. Dans l’élan de la bataille, certains acteurs nous livrent des prestations particulièrement réjouissantes, à commencer par le génial Michael Sheen dans le rôle de Aro, maître des Volturi. Il se pourrait bien que certains regrettent que les autres volets de la saga n’aient bénéficié d’une pareille énergie… On n’imagine pas que les fans quittent la salle avant la fin d’un beau générique réunissant les acteurs de tous les films de la saga. Mais qu’ils sachent qu’un bonus leur est tout particulièrement adressé en conclusion finale. Histoire de soigner les adieux de toute la troupe…


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)