Nos actus
 

Un incroyable talent

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: En E-cinema depuis le 3 juillet 2015
 
Réalisateur: David Frankel
 
Acteur: James Corden, Alexandra Roach, Julie Walters, Colm Meaney
 
Nationalité: britannique, américain
 
Genre: ,
 
Mise en scène
7.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
6.0


 
Emotion
7.0


 
Notre note
6.8
6.8/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


Ni trémolos de bons sentiments, ni opportunisme marketing, cet anti-héros nous parle par sa poignante passion

C'est un peu faible...


Une vision de la réussite grâce aux jeux télé qui peut à la rigueur agacer les plus allergiques à cette industrie médiatique...


0
Posté le 10 juillet 2015 par

 
Chronique
 
 

incroyable talent affichePaul vit pour l’opéra depuis l’enfance, mais son destin semble s’acharner à l’écarter de son rêve. À moins que sa passion ne soit encore plus forte… Ne nous fions pas au titre ! Car la populaire émission de télé en question n’est qu’un avatar dans une vie incarnant jusqu’à la comédie ce qu’est la guigne. Un antihéros attachant qui incarne avec une belle simplicité ce que c’est que de croire en ce que l’on aime. Un feel-good movie à l’humour british très plaisant.

G

rassouillet et peu charismatique, Paul n’est pas le plus populaire des gamins. Mais une passion l’enflamme : l’Opéra. Sauf que dans son quartier, la fonderie est plus d‘avenir. Paul a beau batailler pour assouvir sa soif d’art lyrique, tout se ligue contre lui. Jusqu’au jour où ce timide vendeur de téléphones rencontre Julie-Ann… Avec dans son ombre le diabolique Simon Cowell à la production, on pouvait craindre que Un incroyable talent soit un éloge de ce télécrochet revisité devenu hyprapopulaire. Rappelons que Cowell, juge et bête noire des candidats, est producteur de X Factor, Got Talent, et d’artistes comme One Direction ou Susan Boyle… Mais fort heureusement, ce film s’attache au pas d’un candidat bien particulier : celui qui a remporté la première édition de Britain’s got talent. Et cela change tout, car la vie de Paul Potts –oui, c’est vraiment son nom…- est de celle dont on pourrait douter si elle n’était vraie. Aux antipodes du star-system, son parcours est littéralement édifiant, au point de faire de son spectaculaire passage à la fameuse émission un simple épisode de plus dans le feuilleton de son destin. Entre Rocky et Billy Elliot, l’accomplissement de sa passion est une belle et souriante leçon de persévérance.

La partition est appétissante, et l’interprétation des plus habile. C’est David Frankel ( Le diable s’habille en Prada, Band of brothers, Marley et moi…) qui donne la mesure, usant du savoir-faire britannique en terme de chronique populaire. D’une touchante fragilité, et en même temps capable d’une énergie de gamin, James Corden compose un Paul immédiatement attachant, jamais ridicule. Il est solidement entouré d’un bon casting, parmi lesquelles la pétillante Julie Walters, l’incontournable Colm Meaney, et dans un rôle sur mesure pour sa personnalité fantasque, Mackenzie Crook, qui démontre avec malice qu’il n’est pas qu’un pirate borgne… Restant toujours dans la légèreté, énumérant les sales coups du destin de Paul avec un sourire très british, et vibrant d’une tendresse sincère pour cette antithèse vivante du winner, Un incroyable talent est un authentique « feel good movie ». Potts le fils de métallo devenu chanteur d’Opéra illustre par l’expérience ce qu’est la vraie passion, quoiqu’il en coûte, quelques soient les sales coups qui vous assomment. Pas de quoi révolutionner le septième art, mais assurément de quoi passer une très chouette soirée.. et peut-être reconsidérer ses choix de vie !


Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)