Nos actus
 

Une seconde mère

 

 
Fiche Technique
 

Millésime: 24 juin 2015
 
Réalisateur: Anna Muylaert
 
Acteur: Regina Casé, Michel Joelsas, Camila Márdila, Karine Teles...
 
Nationalité: Brésilien
 
Genre: ,
 
Mise en scène
8.0


 
Scénario
7.0


 
Musique
7.0


 
Emotion
8.0


 
Notre note
7.5
7.5/10


Note des lecteurs
1 lecteur a voté

 

C'est du lourd...


Un propos parfaitement traité, et servi par un casting impecable, Regina Casé en tête.

C'est un peu faible...


Le regard est si intelligent que l'on regrette presque qu'il ne soit plus assassin...


0
Posté le 25 juin 2015 par

 
Chronique
 
 

SecondemereAfficheVal s’occupe de la maison depuis toujours et est une vraie mère pour le fils de la famille. Lorsque sa fille fait irruption dans cet arrangement confortable, l’ordre social qu’il incarne s’en trouve ébranlé… Formidablement incarné par Regina Casé, Val évoque toutes ces gouvernantes et nounous qui élèvent l’enfant d’un autre à défaut d’élever le leur. Une chronique douce amère qui décrypte avec beaucoup de pertinence une facette intime du Brésil. Brillant.

D

epuis qu’il est en âge de marcher, Val s’occupe de Fahbino. En plus de régner sur la cuisine et d’entretenir la maison, en l’absence de parents très occupés, elle est une vraie mère pour lui. Une affection sincère que l’adolescent lui rend bien. Respectueuse et discrète, indispensable et consciencieuse, Val sait rester à sa place. Ce qui n’est pas le cas de Jessica, sa fille. Jessica a été élevée par une autre, et retrouve sa mère à Sao Paolo parce qu’elle vient y faire ses études. En attendant de trouver un appartement, elle est hébergée chez les employeurs de Val… Une seconde mère est un film de femme, ou plutôt de mère. Un film en apparence simple, mais d’une profondeur remarquable. C’est d’ailleurs en devenant maman que le thème de son film s’est imposé à Anna Muylaert. Comme la plupart des femmes qui travaillent, elle a eu le réflexe de faire appel à une nounou. Une nounou qui pour travailler a confié l’éducation de son propre enfant à une autre. Un « paradoxe social » qui questionne le Brésil sur sa notion d’éducation, qui remet en cause sa vision de la tendresse et de l’affection. Qu’elle est la relation maternelle lorsqu’elle repose sur le substitut d’une employée qui, même formidablement dévouée, restera une étrangère ? Une incohérence cruelle que le film creuse avec réalisme et un savant humour.

Porté par des personnages qui évitent tous une caricature pourtant tentante, le film pousse plus loin son analyse. En éclairant l’incohérence de cette composante indissociable de la société brésilienne, c’est son ordre social qu’il met en lumière, sa vision archaïque des rôles qui la compose. Libre d’esprit, Jessica n’a même pas besoin d’être impertinente ou provocatrice. Il lui suffit d’être naturelle, de se conduire avec Fabihno comme avec un jeune homme de son âge pour faire voler en éclat le vernis de ce pacte de soumission, signé une décennie plus tôt par Val. Mulyaert n’a pas plus besoin de grossir le trait de la relation employeur/employé. L’onde de choc de ces retrouvailles, et finalement la prise de conscience de Val, sont le reflet d’une irrémédiable évolution de la société brésilienne postcoloniale. Un portrait tendre, touchant, piquant, qui prend une envergure particulière grâce à la composition de Regina Casé, l’une des actrices les plus populaires du Brésil. Elle compose un personnage terriblement attachant. Par sa sincérité et sa vigueur, le film qui aurait pu n’être qu’un constat accablant devient un regard sur l’avenir plein d’espoir et de tendresse. Un film formidable qui mérite amplement toutes ses récompenses.

Frédéric Lelièvre

 
Frédéric Lelièvre
Journaliste spécialisé dans le cinéma, j'ai traîné mes guêtres dans Mad Movies, Pur Ciné, DVD passion avant d'avoir droit à un magazine gratuit à mon nom de plume Le Petit Cinévore ! Désespérément optimiste, je me concentre sur les films qui éveillent en moi un certain intérêt et évite toute destruction massive...


0 Comments



Soyez le premier à commenter


Soyez inspiré et constructif


(Requis)